RDC : le 8 mars  réduit  à un simple port de pagne

 RDC : le 8 mars  réduit  à un simple port de pagne

 Le 8 mars à travers le monde est une journée de la célébration des droits des femmes.  Dans chaque pays, les femmes se mobilisent pour porter leur revendication enfin de réduire les discriminations.  En RDC, la journée elle est plutôt confondue à une journée de port des pagnes.

Hommes ou femmes estiment que ce jour est celui ou toutes les femmes doivent nécessairement porter des pagnes. Tôt ce matin au quartier Bel- air dans la commune de Kampemba, une jeune femme se fait huer parce qu’elle  a dérogé à ce principe  établit en RDC.  Un homme lui lance : «  toi-même ce jour tu portes un pantalon ? », et un autre lui dit « elle n’a même pas honte ».il faut dire qu’en ce jour toutes celles qui ne respecté pas ce principe se fait humilier.

À l’arrêt Katuba  dans la commune de Lubumbashi ce matin, une jeune fille s’est fait même tabassé  parce que les badauds ont estimé qu’elle était mal habillée, en jeans et body. Pour eux en cette journée les femmes doivent toutes, porter des pagnes. Choses graves c’est d’autres femmes qui encouragent ce traitement. Ce genre d’agissements  est courant en ce jour du 8 mars.

Dans une boutique du côté du Collège Imara dans la commune de Lubumbashi  , une femme entre bien habillée en pagne et curieusement le tenancier lui lance, «  ça c’est votre jour de port des pagnes et elle  rétorque, non  il ne s’agit pas de cela et l’homme lui en tout cas en ce jour, la majorité des femmes congolaises portent les pagnes. »

Dans un taxi c’est le Taximan qui soulève le débat du port des femmes, et pour lui, être femme c’est porter le pagne.  « Aucune femme digne de ce nom ne peut en ce jour n’est pas porter un pagne ». Dit-il.  « effectivement ça donne de la valeur à la femme ». Répond une dame.

Quand les fillettes se rendent à l’école en pagne !

Chaque 8 mars c’est un véritable spectacle et il faut dire qu’il en vaut la peine. Les fillettes l’école maternelle jusqu’à l’école primaire sont toutes habillé en pagne. Elles rivalisent avec les motifs mais plus encore avec les modèles confectionner  Ce jour-là aucune petite fille ne veut la rater. Une petite fille interrogée pourquoi elle porte le pagne et la réponse est que « c’est parce que c’est le mois de la femme ». Ce genre des réponses sont courantes

Les Congolaises dénature la lutte contre les  discriminations

La société congolaise et particulièrement les organisatrices de la journée de 8 mars en RDC ont depuis longtemps réduit la femme congolaise au simple port des pagnes. Chaque année des motifs sont même crée pour que les femmes s’exhibent en pagne. Ainsi pour les Congolais en général, le 8 mars ne peut signifier que porter un pagne alors que cette journée à un autre sens dans le monde : «   la lutte pour ses droits ».

Il faut en plus le dire que cette façon de faire contribue  dans une large mesure à renforcer les discriminations hommes et femmes, filles et garçons et à inculquer un mauvais sens à cette journée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *