Accueil La une Scandale sexuel: Atou Matubuana sort victorieux à l’assemblée Provincial du Kongo Central

Scandale sexuel: Atou Matubuana sort victorieux à l’assemblée Provincial du Kongo Central

Apres le scandale  sexuel, Atou Matoubuana Gouverneur de la province du Kongo Central  sort victorieux à l’Assemblée provinciale grâce à un scrutin du mardi 24 septembre 2019 malgré la pression du Front Commun pour le Congo FCC, 21 élus sur 40 ont voté contre la demande du procureur. A cet effet la réquisition du procureur Général près la cour de cassation n’aura plus lieu.

L’Assemblée provinciale du Kongo Central a procédé à un vote sur le réquisitoire du Procureur près la Cour de cassation sollicitant l’autorisation de poursuites contre le Gouverneur Atou Matubuana accusé de comploter contre son vice Justin Luemba. 40 élus ont répondu présent et 21 députés provinciaux ont voté contre ce réquisitoire et 19 élus provinciaux se sont prononcés en faveur de cette demande d’autoriser les poursuites contre le gouverneur Atou Matubuana. Le Gouverneur suspendu sort victorieux et va donc chercher à convaincre les instances compétentes pour son retour à la tête de la province du Kongo Central.

Le FCC avait déjà retiré sa confiance à ce deux personnalités à la tête de la province mise en cause dans ce scandale  tout en exigeant leurs démissions. Sous la pression une forte délégation des éléments de la famille politique de Joseph Kabila a été dépêchée au Kongo Central pour exiger à leurs députés d’exécution de la position  de leur plate forme et le président de l’assemblée provincial a à son tour plaidé aux élus l’unité de la province et le soutiens des accusés.

On rappel tout de même que dans une vidéo rendue publique le 25 juillet sur les réseaux sociaux, on a vu le Vice Gouverneur Justin Luemba complètement nu, accusé par l’assistante de son titulaire Mimi Muyita d’avoir tenté de la violer. Après enquête, la Cour de Cassation a sur base des éléments recueillis était convaincu que le Gouverneur Atou Matubuana avait piégé son vice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom