Accueil Actualite Lubumbashi: l’IRDH plaide pour la réouverture du dialogue social en faveur des...

Lubumbashi: l’IRDH plaide pour la réouverture du dialogue social en faveur des retraités GCM, SOGETEL, et SNCC

Photo/Guardia

L’institut de recherche en droits humains (IRDH) plaide pour la réouverture du dialogue social suspendu il quelques temps pour sortir de la crise entre la Gécamines, la Sogetel et la SNCC, avec leurs anciens employés. Ceux-ci réclament des années d’arriérés de salaire.

Ils sont plus de mille, ces anciens employés des sociétés  Gécamines, SNCC, et SOGETEL.  Ils attendent leur mise à la retraite honorable comme convenu avec leur employeur lors de leur départ il plus de cinq ans.

Certains semblent être  bien épuisés par le poids de l’âge et ou par la longue lutte pour obtenir gain de cause à ce qui est leur droit.

L’IRDH, cette ONG de défense des droits humains, plaide pour la réouverture du dialogue social entre l’employeur et ces  anciens agents et le gouvernement en vue du respect du droit social et économique.

L’IRDH, demande au gouvernement provincial qui avait promis en Avril dernier de tenter une conciliation entre les parties de reprendre les discutions qui sont restées en suspens depuis l’avènement du nouveau régime au sommet de l’Etat.

Hubert Tshiswaka déplore une injustice sociale car jusque-là ces anciens agents n’ont reçus que des promesses

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom