RDC: Justicia asbl appelle Félix Tshisekedi à la mise en place d’un tribunal spécial contre la corruption et la fraude

RDC: Justicia asbl appelle Félix Tshisekedi à la mise en place d’un tribunal spécial contre la corruption et la fraude

C’est dans une lettre ouverte adressée au Président de la République Félix Tshisekedi à l’occasion de la journée internationale de la lutte contre la corruption célébrée le 09 décembre de chaque année, l’ONG Justicia Asbl appelle le chef de l’Etat à la mise en place d’une brigade ou un tribunal spécial chargé de lutter contre la corruption et la fraude afin de permettre au juge indépendant de punir les fraudeurs et leurs associés quelque soit leur rang social.

Dans sa lettre ouverte, Justicia Asbl a commencé par rappeler le président Félix Tshisekedi sa ferme détermination dans l’engagement contre la corruption, la fraude et autres anti-valeurs exprimée  lors de son discours d’investiture et dans d’autres circonstances. 《… bien avant votre avènement à la tête du pays et après, des cas des corruptions et détournements des des derniers publiques ainsi que les fraudes sans aucune enquête sérieuse ne soit menée ni une procédure judiciaire mise en mouvement pour punir les corrupteurs et les fraudeurs et décourager ceux qui seraient tentés à s’donner à ses pratiques rétrogrades》. rappelle Justicia Asbl.

C’est dans ce contexte de rappel que cette l’organisation de promotion et défense de droit de l’homme et du droit humanitaire Justicia Asbl propose au président Félix Tshisekedi une des solutions qui pourrait l’aidé à mettre fin aux maux de la corruption et de fraude afin de booster le développement de son pays. : 《Au regard de la quasi généralisation de la fraude et corruption dans notre pays, Justicia Asbl vous propose la création d’un tribunal spécial chargé de lutter contre la fraude, la corruption, le blanchiment d’argent. Ce tribunal sera revêtu de plus d’indépendance et le juge pourrait interpeller toute personne indistinctement de son rang social sans qu’il ne veuille entendre des instructions de qui que se soit》.

À défaut de la proposition de création d’un tribunal spécial, elle propose au deuxième plan un qui suggère au président Félix 《une brigade speciale revêtue des pouvoirs reconnus au ministère public s’agissant de l’interpellation, de la perquisition ainsi que de la mise en accusation. Ce mécanisme spécial devra donc jouir de plus d’indépendance et d’autonomie dans son fonctionnement》. a ponctué la lettre ouverte de Justicia Asbl signée par Maître Timothée Mbuya son président.

Il faut toute fois signaler que, la corruption est devenue en RDC une norme sociale à tous les échelons de la vie et retardant ainsi le développement du pays, le cas le plus probant est celui qui fait encore parler au sommet de l’Etat concernant l’affaire de 15 millions dont Vital Kamerhe directeur de cabinet du président de la république Félix Tshisekedi est cité. Lire aussi: http://magazinelaguardia.info/2019/12/09/rdc-quand-la-corruption-tend-a-devenir-une-norme-sociale/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *