Lualaba: un activiste meurt dans des circonstances floues à Fungurume

Lualaba: un activiste meurt dans des circonstances floues à Fungurume

Dans la nuit du 8 au 9 avril , Danny Ngongo un activiste de droits humains décède alors qu’il était à bords d’une Jeep de la police. Selon cette dernière  il est  tombé du véhicule . Et c’est ainsi qu’il a trouvé la mort. La société civile exige une enquête sérieuse pour élucider ce cas.

Tout est parti d’une dénonciation sur la redevance minière, explique un membre de la Société civile qui a requis l’anonymat.  « En effet ,le 14 mars dernier,  Danny Ngongo a relayé dans un forum les dénonciations faites par le bâtonnier Muyambo ainsi que par  Papy Shamwange. En fait ,il s’agit des dénonciations portés contre le bourgmestre de la commune de Fungurume. Et c’est sur la mauvaise gestion de la redevance minière. » Explique t-il au téléphone.

Ce partage dans le groupe WhatsApp dénommé Fungurume Info,  lui a valu des échangés houleux avec le communicateur du bourgmestre Mukunto. Selon toujours la même source qui confirme que Danny Ngongo a même envoyé deux enregistrement vocaux . Dans ces deux enregistrements l’on entend une voix qui dénoncent des menacent .Et  la même voix , cite Moses Ilunga  comme celui qui le menace de mort. « J’informe tous le monde dans le groupe , s’il m’arrive quelque chose, c’est Moses ». Dit l’enregistrement. Toutefois, la Guardia Magazine n’a pas authentifié la voix.

Que s’est -il passé cette nuit ou il avait été embarqué dans une Jeep de la police?

Nul ne le sait. Est-il que le lendemain, Danny Ngongo était décédé. La société civile du Fungurume s’interroge également. Tout ce que l’on sait , ce qu’une voiture de la police l’a transporté. Ni la destination , ni les raisons de son embarcation restent inconnues. De plus, les circonstances  qui ont entourées sa mort sont également méconnues. Néanmoins, la Société Civile de Fungurume soupçonne que sa mort n’est pas naturelle. « Si nous regardons son coup , il y a des traces de strangulation », dit la même source . »Apparemment , il a eu des traumatismes. » ajoute t-il.  Autres fait , les patrouilleurs qui l’avaient embarqué sont à ce jour introuvable. confirme la même source.

Quel lien entre les prétendues menaces et sa mort? personne ne peut établir ce lien.  Toutefois la Guardia n’a pas réussi a contacter le Bourgmestre qui se trouve en dehors du pays. Quant à Moses Ilunga , il nie tout lien avec cet affaire. « D’ailleurs je n’ai aucune connaissance de ces enregistrements. merci pour l’information ». Nous dit-il.

Quant à la Société Civile de Fungurume, elle exige une enquête sur les circonstances de cette mort suspecte. Mais aussi d’interpeller les policiers qui étaient dans la jeep. Et enfin ,elle exige une autopsie pour identifier les véritables causes de sa mort.