Kipay Energy : ARE promet de certifier la centrale solaire

Kipay Energy : ARE promet de certifier la centrale solaire

En plus d’un réseau hydrographique important, la RDC a des potentialités en énergie solaire. L’agence nationale d’électrification et de service énergétique en milieu rural et péri-urbain, ANSER , l’a rappelé ce vendredi. C’était lors de la visite de cette centrale photovoltaïque de la société Kipay Energy basée à 7Km de la cité de Fungurume. Visite organisée  dans le cadre de la 7ème édition de la DRC -NRJ 7  qui se tient à Kolwezi du 09-11 Mai.

Après la visite du site, Camille Augustin Kabasele Président du Conseil d’Administration de l’Anser estime que l’énergie solaire n’est pas encore très exploitée en RDC. Pourtant, indique -t-il, c’est une opportunité à saisir.

«Je suis très content de visiter la centrale photovoltaïque de Lumbwe. Cela nous conforte dans notre position . En effet , on peut utiliser tout ce que l’on a comme potentiel énergétique en RDC pour assurer l’électrification de nos populations»

Pour sa part,  Marco KUYU Directeur Général Adjoint de l’ARE, Autorité de régulation du secteur de l’énergie lance un appel a investir dans ce domaine.

 »Eric Monga, patron de Kipay Energy ,est l’un des entrepreneurs congolais qu’il faut encourager. J’ invite par ailleurs d’autres entrepreneurs à s’inscrire dans la même vision. Ce qui permettra de répondre à la question récurrente de l’énergie électrique.

Défi financier

La libération du secteur de l’énergie en RDC a suscité de l’intérêt dans le chef des certains opérateurs économiques étrangers et Congolais. Néanmoins, pour les nationaux, le plus grand défi reste l’accès aux ressources financières. C’est d’ailleurs ce que pense le PCA l’Anser. « La centrale photovoltaïque de Lumbwe est une preuve qu’on a les capacités  pour développer ce genre de projet en RDC. Il est seulement question de pouvoir orienter les moyens financiers pour arriver à atteindre l’ objectif d’électrification de nos cités»

Lire aussi : https://magazinelaguardia.info/2024/05/11/rdc-combler-le-deficit-en-electricite-avec-40mw-tous-les-5-ans/

De son côté, l’ARE a été attirée par le sérieux du projet, affirme son directeur adjoint. «Le sérieux et la solvabilité de ce projet nous ont motivé d’accompagner son promoteur devant les institutions financières. Celles-ci se posaient des questions sur la viabilité du dit projet

Notons qu’après  cette phase d’installation de la Centrale, l’ARE promet de  les certifier dans un bref délai. Ce qui permettra à la société Kipay Energy de  conclure les discussions avec la Snel sur le transport de ses 2.4 mégawatts. C’est après cette étape qu’elle pourra passer à la distribution et vente de son l’électricité .