Accueil Autres Lubumbashi : le sol et le sous –sol au cœur d’un symposium...

Lubumbashi : le sol et le sous –sol au cœur d’un symposium au bâtiment du 30 juin à Lubumbashi

La Guardia

 

Quelles sont les stratégies à mettre en place pour que le sol et sous-sol contribuent au développement de la RDC’ ? Et Comment mettre fin aux tensions autour du code minier ? Telles sont les deux questions auxquelles tentera de répondre le symposium qu’organise l’université de Lubumbashi sous le thème : Sol et sous-sol de la RDC, Perspectives 2030-2035 a ouvert ses portes ce lundi 14 mai et durera 3 jours.

Pour l’université de Lubumbashi, il s’agit d’amener les Congolais à penser autrement que l’exploitation des ressources naturelles, assure le recteur Gilbert Kishiba. L’objectif poursuivi est que la RDC devienne un pays émergeant à l’horizon 2030-2035. Il faut dire la RDC , est un pays dont le sous-sol contient une multitude des minerais, le sol est aussi riche avec notamment 80 millions des sols arables, 52% d’eau douce de la planète et d’importants espace de pâturage. Contraste …La RDC c’est aussi le pays qui compte 90% de la population pauvre et dépense 1.5 milliards des dollars par an pour l’importation des produits de première nécessité, déclare le professeur Mujinga de l’UNILU.

Ainsi il faudra changer les mentalités des Congolais et investir ailleurs .c’est ainsi que pour le professeur Matata Ponyo, le pays doit diversifier son économie et qu’il doit être industrialisé. Et tout cela passe par un leadership fort et une bonne gouvernance. De son côté le professeur Theophile Obenga de l’université Maria Ngwabi de Brazzaville propose un chronogramme précis. Il partirait de la mise en place d’un comité de pilotage pour la modernisation de la RDC au lancement de l’industrialisation en passant l’inventaire de ressources naturelles et la recherche des investissements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom