Accueil Autres Ces promotions politiques qui dévalorisent la femme en RDC !

Ces promotions politiques qui dévalorisent la femme en RDC !

La Guardia

On l’a vu et on le verra encore en RDC, les femmes qui sont promues à des postes des responsabilités et qui ne le méritent pas. On en parle encore de la triste célèbre ministre du genre de la province du Maniema incapable de lire des réponses aux questions posées par les journalistes et se faire dicter des réponses par un membre de son cabinet et qui ne comprenait rien à rien de ses attributions en tant que Ministre du genre.
D’autres se souviendrons de la Ministre des mines de la province du Haut-Lomami qui tenait sa réunion en Luba et qui ne comprenait rien des attributions de son ministère. Dans la province du haut-Katanga nombreuse sont celles qui occupent des postes politiques et qui sont incapable de gérer comme si dans le monde politique des femmes compétentes n’existent pas.
Beaucoup ont crié au scandale, mais à qui la faute ? Pas la leur en tout cas. Pour prendre le récent exemple de la province du Maniema, personne et encore personne ne dira que sur l’ensemble du pays le chef de l’exécutif n’a été capable de trouver juste une seule femme et je dis bien juste une seule femme compétente originaire de cette province, pour occuper ces poste !
Ces promotions, il faut le dire sont souvent fait dans le but de nuire au combat de la femme. L’on souhaite mettre en avant les femmes qui ne méritent pas en défaveur des femmes qui ont longtemps milité pour le genre dans ce pays. Ce qui est triste c’est de lier ces incompétences à toutes les braves femmes de la RDC.
Ridicule, et heureusement que le ridicule ne tue pas dans ce pays. Comment peut-on arriver à ces genres
La triste vérité est que très souvent les politiciens préfèrent promouvoir les femmes très incompétentes pour asseoir leur suprématie, leur rage de diriger sans la femme, pour que demain l’on dise que les femmes qui réclament la parité ne le méritent pas.
Ils oublient une chose ce que c’est eux qui se couvrent de ridicules, ils seront pointés du doigt et leurs manœuvres mises à nue.
À qui la faute ? Aux femmes braves qui laisse faire ! Qui voient et qui ne disent rien ! Qui pensent qu’en laissant l’autre se faire ridiculiser on n’est pas éclaboussée. Pourquoi ne monte t- elles pas aux créneaux et dénoncer à cors et à cris ces genres des pratiques dans la politique ?
Ces promotions qui dévalorisent les femmes doivent être dénoncé, doivent être banni car, les politiques le savent, actuellement l’enjeu pour la femme est clairement d’obtenir le pouvoir de dire, de représenter, de proposer et de décider par rapport à la gouvernance des systèmes existants au niveau des etats et ils font tous ce qui est en leur pouvoir pour les en empêcher.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom