Lubumbashi : Justicia ASBL alerte sur le recrutement de maï- maï par Gédéon Kyungu dans les territoires de Kabongo ,Malemba Nkulu et Mitwaba

Lubumbashi : Justicia ASBL alerte sur le recrutement de maï- maï par Gédéon Kyungu dans les territoires de Kabongo ,Malemba Nkulu et Mitwaba

Dans un communiqué daté du 02 Avril 2019, JUSTICIA Asbl, une organisation de promotion et de protection des droits de l’homme et du droit humanitaire basée en RD Congo, alerte au sujet des allégations concordantes et non encore vérifiées sur le recrutement d’une milice maï -maï qui appartiendrait à l’ancien seigneur de guerre Gédéon Kyungu Mutanga dans les territoires de Kabongo et Malemba Nkulu (province du Haut-Lomami) et Mitwaba (Province du Haut-Katanga).

Selon cette ONG des sources renseignent que Gedeon Kyungu mutanga est plus qu’actif dans l’ancien triangle de la mort et dans d’autres territoires où il recrute et forme des miliciens, ‘’parmi les 150 miliciens qui s’étaient rendus auprès des autorités en même temps que Gédéon Kyungu Mutanga, certains seraient déjà en brousse en pleine formation et pourraient constitués un risque sécuritaire énorme à la fois pour la province, mais aussi pour le pays. Renseigne le communiqué.

Voilà pourquoi, JUSTICIA asbl exige que des enquêtes minutieuses soient menées dans les territoires de Mitwaba, Malemba Nkulu et Kabongo, afin de prévenir la résurgence d’autres milices instrumentalisées et dirigées par ce repris de justice. De plus l’Ong demande aussi l’arrestation en toute urgence du condamné à la peine de mort pour crimes graves à savoir Gedeon Kyungu.

L’Ong estime également que la ‘’liberté de Gédéon Kyungu Mutanga et sa protection par l’ancien régime est une insulte à la mémoire de nombreuses victimes civiles et militaires des actes de cannibalisme, assassinat, massacres, pillages qu’il avait commis.’’ Car depuis sa libération, Gedeon est protégé par les autorités mais pire encore les médias lui accordent des temps d’antennes alors que ses victimes restent impuissantes.

Justicia Asbl recommande aux autorités de cesser d’apporter toute assistance à Gédéon Kyungu Mutanga et ses complices et de faciliter son arrestation et réincarcération par les services compétents.

Et à la justice, de faire montre d’indépendance en diligentant des enquêtes non seulement à Mitwaba, Malemba Nkulu et Kabongo sur ces allégations de recrutement et de formation des milices, mais aussi sur l’activisme criminel de Gédéon Kyungu Mutanga de 2011 à 2016.et de procéder à l’arrestation immédiate et sans délai de Monsieur Gédéon Kyungu Mutanga afin qu’il purge la peine pour laquelle il a été condamné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *