Lubumbashi : Des jeunes de l’UNAFEC font la loi au quartier Kampemba

Lubumbashi : Des jeunes de l’UNAFEC font la loi au quartier Kampemba

Au quartier Kampemba dans sa partie communément appelée Taba Congo, des jeunes  de l’UNAFEC, parti cher à Gabriel Kyungu wa Kumwanza sèment l’insécurité. Les habitants du quartier les accusent des tracasseries, d’agression, de vol  et parfois même de viol.

’Chaque matin , les jeunes de l’UNAFEC érigent des barrières aux arrêts des bus Exaco et Mbudi. Ils exigent de l’argent à tout passant. Ont-ils remplacés les services de l’Etat ? Ou sont les autorités ? ‘’S’interroge ce jeune  homme qui a préféré garder l’anonymat pour des raisons de sécurité.

C’est avec la peur au ventre que cette femme témoigne ‘’ A partir de 17 heures,  tout celui qui passe par l’arrêt Exaco au niveau  du château d’eau prend des risques. Soit vous êtes agressé et les jeunes de l’Unafec vous  dépouille de tous vos biens que ce soit le téléphone , l’argent ou tout autre bien de valeur. Si vous êtes une femme, vous pouvez être victime du viol .‘’ D’après elle, personne n’a le courage de dénoncer car l’on craint de subir les représailles.

Les autorités à la base ont les  mains liées. Que ce soit le chef du quartier, les chefs des blocs et même les chefs  des cellules, tous subissent des menaces de la part des jeunes de l’Unafec.

L’adjoint du  chef du bloc Solola, au quartier Kampemba a été  agressé à deux reprises par les JUNAFEC parce qu’il voulait remettre de l’ordre dans sa juridiction. Il assure que ces jeunes sont très violents. Aujourd’hui, ils se permettent d’arrêter des gens dans le quartier et de les  juger . Ils se substituent en  OPJ, magistrats  et juges  et vont jusqu’à fixer des amandes.

’Jeudi 25 Juillet entre 9 heures et 10 heures , ces jeunes  de l’UNAFEC  ont arrêté deux vendeurs   au petit marché de Ngopa , les ont acheminés jusqu’à leur siège et  se sont mis  à les entendre ‘’,témoigne l’adjoint du chef du bloc Solola

En réaction à ces accusations, Maitre Sonvil Mukendi, en charge des jeunes au sein du parti politique UNAFEC  indique  que ceux qui commettent ces bavures,  utilisent le nom du parti dans le but de ternir son image. Toutefois, il promet de mener des enquêtes dans ce quartier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *