Lualaba : Interdiction du port des pantalons aux femmes, une discrimination

Lualaba : Interdiction du port des pantalons aux femmes, une discrimination

L’Initiative pour la bonne gouvernance et les droits Humains (IBGDH) ,a lancé une pétition le 10 mars dernier. Celle-ci porte sur l’interdiction du port des pantalons dans l’administration publique. Ainsi, dans cette province, les visiteuses habillées en pantalon n’ont pas le droit d’accéder dans les installations. IBGH recommande au gouvernement provincial de prendre des mesures pour abolir cette discrimination.

Cette pratique se généralise dans cette province. Même le gouvernorat de province ne fait pas exception. À la fonction publique, un communiqué est même publié dans ce sens. Et pourtant, cette mesure est illégale, estime Donnât Kambola coordonnateur de cette ONG. Parce que la constitution de la RDC établit e principe de la Liberté. L’article 11 dispose : « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits ».

Discrimination…

« Cette pratique est sexiste et ne repose sur aucun fondement légal ». Lit-on dans la pétition. C’est aussi à l’encontre des préceptes d’égalité des sexes. Aussi , interdire l’accès à une personne à cause de son habillement est discriminatoire.  Mais également contraire à la promotion des droits des femmes.

L’ONG incite le gouverneur de prendre un arrêté. Celui-ci doit interdire ce traitement discriminatoire à l’égard des femmes. De même qu’une sensibilisation doit être initiée. À l’attention de service des protocoles. Car , le personnel de ce services sont en premiere ligne. Ils chassent les femmes habillées de cette maniere.De cette façon , la pratique sera abolie.

Adhesion et reticences

Donat Kambola explique : »cette pétition a l’adhésion d’un certain nombre des femmes. Aussi des associations féminines », dit-il. Toutefois, le coordonnateur de IGBH note que certaines femmes réticentes.

C’est le cas d’Esther Matuka team leader au cadre de concertation du Lualaba. » Même si chacun est libre,on ne doit pas tout accepter ». Dit-elle. Et d’ajouter : »la femme doit s’habiller avec dignité ». Pour elle, l’interdiction doit être maintenue.

Il faut noter que cette situation se vit dans plusieurs villes du pays.

 

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!