Accueil Sociétés La Monusco a un Mandat d’accompagnement et non exécutif

La Monusco a un Mandat d’accompagnement et non exécutif

Photo la Guardia Magazine

C’est le gros de l’atelier de sensibilisation organisé ce mercredi à l’intention de la société civile de Lubumbashi a l’occasion de la célébration ce 29 mai , 70e anniversaire des casques bleus.

Après avoir passé en revue la résolution 2409, une résolution qui a deux piliers savoir : la protection des civiles ainsi que l’appui à la mise en œuvre de l’accord de la saint-sylvestre. Les différents orateurs de la Monusco qui se sont succédé ont tous insister sur le fait que le rôle de protection des civiles incombe premièrement au gouvernement de la RDC est que la Monusco vient juste en appuie.

Faisant rappel aux principes fondamentaux du maintien de la paix, qui parle du consentement entre les parties, de l’impartialité, et de la non recours à la force, sauf en cas de légitime défense ; la chargée de l’information publique Nana Rosine Ngangoue a dit « il incombe premièrement aux autorités de la RDC de prendre des mesures pour Protéger sa population ». Elle réaffirme l’attachement de la Monusco à la souveraineté et l’indépendance de l’État congolais. « Si la Monusco doit prendre le devant en ce qui concerne la protection des civiles, la RDC risquerait de devenir un État sous tutelle ».

Notez que plusieurs participants ont émis le vœu de voir le mandat de la Mission être modifiée afin de permettre a cette mission de jouer un rôle un peu plus large surtout en ce qui concerne la protection des civiles.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom