Accueil Sociétés Kolwezi : 314 maisons identifiées pour l’indemnisation dans le dossier de la...

Kolwezi : 314 maisons identifiées pour l’indemnisation dans le dossier de la mine de Tshipuki

Mike Lameki/ LINAPEDHO

La compagnie minière de Tondo est depuis 2016 acquéreur de la mine de Tshipuki ainsi les ménages des et autour de ce site doivent être délocalisés. C’est dans ce cadre qu’une opération de d’identification de ces ménages a été lancée depuis le 27 juin dernier à Kolwezi.

Une équipe d’évaluateurs a été mise en place composée de 12 personnes dont les membres de la société civile, du cadastre, des titres immobiliers, du ministère des mines et agricultures pèche et élevages ainsi que du comité des délocalisés. Objectif de cette opération est d’identifier les ménages mais évaluer la valeur de chaque terrain d’habitation ou des champs en vues d’une indemnisation.

Pour Mike Lameki secrétaire de l’ONG Linapedho et l’un de représentant du cadre de concertation de la société civile du Lualaba, « le travail d’identification est colossal », car en plus de 314 maisons déjà identifiées, il y a aussi des terrains vides et des champs mais il reste encore beaucoup des maisons et terrains à identifier. Il faut aussi dire que cette opération continue ce vendredi. Néanmoins, l’équipe d’évaluateurs est obligé de faire au plus vite. « Compte tenu de l’impatience des habitants et le besoin imminent de l’entreprise a démarré ces travaux, la délégation est obligée de présenter un rapport préliminaire dès ce lundi », a encore expliqué Mike Lameki.

L’étape suivante sera l’évaluation des propriétés en vue d’indemniser le plus rapidement les habitants. Quant à la question de savoir si la population est réceptive à cette initiative, Mike Lameki de la société civile explique : « les habitants attendent seulement leur argent, ils sont très impatients et parfois furieux quand ça traîne ». Pour eux cette opération doit se terminer le plus rapidement possible pour qu’ils entrent en possession des leurs ressources.

Qu’en est-il des creuseurs ? Selon Mike Lameki , la délocalisation concerne seulement les ménages vivant sur le site et non les creuseurs. Ces derniers constitués en coopérative continueront avec l’exploitation artisanale dans les mines de Tshipuki. .

2 Commentaires

  1. Hello ,

    I saw your tweets and thought I will check your website. Have to say it looks really nice!
    I’m also interested in this topic + have recently started my journey as young entrepreneur.

    I’m also looking for the ways on how to promote my website. I have tried AdSense and Facebok Ads, however it is getting very expensive.
    Can you recommend something what works best for you?

    Would appreciate, if you can have a quick look at my website and give me an advice what I should improve: http://janzac.com/
    (Recently I have added a new page about Rockwall Investments and the way how normal people can make money with this company.)

    I have subscribed to your newsletter. 🙂

    Hope to hear from you soon.

    P.S.
    Maybe I will add link to your website on my website and you will add link to my website on your website? It will improve SEO of our websites, right? What do you think?

    Regards
    Jan Zac

    • Hello;
      Merci de nous contacter. En ce concerne notre site nous avons optés d’avoir une page Facebook et twitter ainsi chaque fois que nous publions sur le site , nous publions des liens sur nos pages facebooks et twitter.
      Nous pensons que votre idée d’ajouter votre site sur notre site et le notre peut être une idée intéressante.
      cordialement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom