Accueil Economie Lubumbashi: lancement des 3 billets de banque; les lushois préfèrent les...

Lubumbashi: lancement des 3 billets de banque; les lushois préfèrent les petites coupures

La Guardia

Lancement au début du mois d’août 2018 des billets de mille franc, cinq cents et cinq mille francs congolais. L ‘annonce a été faite par la banque centrale du Congo il y a peu.Selon cette institution charge de la politique monétaire, ces trois billets souffrent d’un problème de contrefaction.

À Lubumbashi, cette annonce n’a pas été bien accueillie par la population, la plupart des lushois. Interrogés à ce sujet bon nombres d’entre eux réclament plutôt la multiplication des petites coupures comme les billets de cent et deux cents francs congolais pour la facilitation des échanges.

Pour les femmes ménagères, la rareté de billet de cent franc et deux cents est un problème sérieux.

Au marché, si j’achète les arachides de 300 FC il n’y a pas de 200 FC à remettre. Nous sommes obligés d’acheter tous les produits au même endroit. Or il est difficile de trouver les touts chez une même personne, nous achetons les légumes chez celle-ci, l’huile auprès d’une autre.

Du cote des gens trouver à bord de taxis de transport en commun, les conducteurs et les passagers disent tous la même chose en estimant que, si la banque pouvait en premier lieu demande les avis de la population cela pouvait être une bonne chose, par ce que c’est le peuple qui vit la réalité.

La mairie a fixé le prix de taxi à 800 et 400 francs congolais, mais nous payons 1000 et 500 FC par ce qu’il n’y a pas de 200 ou 100 FC

Le lancement de ces trois billets de banque aurait-il d’impact négatif sur les marche d’échange ?

Selon monsieur FLORENT MUSHA Team leader du groupe thématique économie au cadre de concertation de la société civile Haut-Katanga, tous billets de banque a une durée de vie, la banque centrale du Congo a l’obligation de les renouvelés.

La RDC à une économie en croissance, c’est qui signifie que les besoins en monnaie en franc congolais augmentent chaque année. Si la banque a du retard par rapport à l’augmentation de la masse monétaire, c’est qui résulte de problème que nous connaissons aujourd’hui de faible coupure qui provoque l’inflation monétaire. c’est-à-dire qu’il y a déséquilibre entre l’offre monétaire et la demande monétaire. Cette situation a conduit la banque centrale du Congo a réajusté la quantité de la monnaie en circulation sur le marché. C’est une opération normale qui doit se faire sans normalement susciter un déséquilibre au niveau du marché en général a dit Mr Florent. Ce dernier a souligné qu’il y a inflation d’origine monétaire, lorsque la masse monétaire devient insuffisante où soit quand la demande monétaire en franc congolais ne correspond plus à l’offre que la banque centrale met en caisse

Le meilleur à faire c’est augmenté la masse monétaire, mais aussi renouvelle le cycle des billets en circulation. Ceci n’aura pas d’impact négatif sur les échanges par le fait qu’on a l’offre monétaire qui se renouvelle et qui rattrape la demande monétaire qui augmente.

Le système de calcul de la banque doit faire en sorte que non seulement l’offre de la monnaie augmente la masse monétaire en franc congolais mais elle doit également d’avantage augmente l’offre des devises pour permettre à ce qu’elle puisse correspondre à la masse de monnaie mit sur le marché. Notez qu’il y a tant d’éléments qui entre en jeux pour que le système économique ne puisse pas connaitre l’inflation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom