Accueil Sociétés Lubumbashi: les habitants du quartier gbadolite, dénoncent les représailles de la police...

Lubumbashi: les habitants du quartier gbadolite, dénoncent les représailles de la police après le meurtre d’un policier

La Guardia

D’Après les témoignages des habitants, c’est à peu près 100 personnes qui ont fui le quartier Gbadolite depuis la nuit de mercredi à jeudi par peur des représailles de la police après le meurtre d’un policier brûlé vif lors des derniers incidents survenu le mercredi dans ce quartier.

Selon Bernard, habitant du quartier Gbadolite qui affirme avoir aussi abandonné sa maison, c’est vers 5 heures du matin de ce jeudi que des policiers ont débarqué dans ce quartier sous prétexte qu’ils sont venus vérifier les faits. À la grande surprise des habitants, ces policiers ont commencé à entrer dans des maisons en détruisant des biens et en emportant d’autres biens de valeur. « Les policiers disent qu’ils recherchent les hommes et exigent de l’argent aux habitants du quartier face à cette situation nous, population, nous nous sentons en insécurité parce que ces policiers sont armés et nous nous ne sommes que des paisibles citoyens sans défense raison pour laquelle nous avons décidé d’abandonner nos maisons pour aller vivre ailleurs en attendant que la situation redevienne normale dans notre milieu ».

Ce matin, un groupe des femmes étaient à la Monusco (Mission des Nations Unies pour la stabilisation du Congo) pour dénoncer ce comportement de la police. Toujours selon les habitants, des jeeps de la police venaient d’être déployées en début de cette après-midi dans ce quartier ce qui a encore créé de la panique et de la débandade dans le chef des habitants.

Contacté le commissariat provincial de la police du haut Katanga, parle de vouloir une chose et son contraire à la fois au sein de la population. « La population crie qu’il y a de l’insécurité, mais quand on envoie des éléments de la police venue de Kinshasa pour assurer la sécurité on parle de représailles finalement qu’est-ce que la population veut au juste »

Pour rappel, des échauffourées ont éclatées le matin de mercredi dernier au quartier Gbadolite dans la commune de Lubumbashi. Échauffourées, au cours desquelles un policier a été brûlé vif par la population en colère qui manifestait contre le meurtre d’un pasteur tué dans la nuit du mardi à mercredi par des personnes non autrement identifiées.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom