Accueil Droits des femmes RDC: pour IRDH les propos de Pande Kapopo envers les femmes est...

RDC: pour IRDH les propos de Pande Kapopo envers les femmes est un sabotage et inconcevable pour un dirigeant

《Les victimes de viols ne provoquent jamais leurs bourreaux.》 Les Chercheurs de l’institut en Droits Humains IRDH ont réagi aux propos jugés discourtois de Célestin Pande Kapopo Gouverneur de la province du haut Katanga sur les droits des femmes de Lubumbashi du 05 février dernier. Il les a accusées des violeuses en présence de la presse. IRDH condamne ces propis et recommande au Ministre de l’intérieur de s’y pencher.

Les chercheurs de l’IRDH estiment:《 qu’il est inconcevable qu’un dirigeant, exerçant des hautes fonctions de Gouverneur de Province justifie, devant la presse, que le viol récurrent des femmes soit dû au fait que celles-ci provoqueraient les hommes ou les violeraient aussi. Au Ministre de l’Intérieur de réprimer cette forme de sabotage de la Journée Internationale des droits de la femme qui invitent les Etats à « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement.»

Pour rappel le 5 février 2019 Pande Kapopo crachait sur les femmes de la société civile à Lubumbashi en marge de leur marche et  du dépôt du mémorandum contre les viols à répétition dans la capitale du cuivre. Les détails ici:http://magazinelaguardia.info/2019/03/05/lubumbashi-le-gouverneur-pande-kapopo-accuse-les-femmes-detre-des-violeuses/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom