Lubumbashi : les enseignants vacataires de la Gécamines réclament les meilleures conditions de travail

Lubumbashi : les enseignants vacataires de la Gécamines réclament les meilleures conditions de travail

Ils étaient nombreux hier mardi 7 mai  devant le bâtiment du 30 juin ou encore au gouvernorat de la province du Haut-Katanga pour réclamer les meilleures conditions de travail. Ils sont enseignants vacataire des écoles de la Gécamines.

Ils réclament entre autre les arriérés de 8 mois de salaire  et aussi ils dénoncent le traitement de deux poids deux mesures dans le traitement entre les enseignants de la Gécamines et les vacataires. Ainsi ils exigent que la sous-traitance soit bannie  dans le domaine de l’enseignement. Pour eux, cette pratique occasionne beaucoup des bévues notamment dans le chef des entrepreneurs  qui gèrent les établissements d’enseignements.

De plus, ils exigent également l’engagement  à la Gécamines des enseignants vacataires sans contrat  et c’est conformément au code du travail. En plus des arriérés de salaires, ils exigent aussi les arriérés de la farine et aussi le paiement des heures supplémentaires.

Il faut dire  que cette situation concerne  800 enseignants vacataires. Ce mouvement   a été accompagné par le mouvement Citoyen Ça suffit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *