Accueil Politique RDC: dossier AFDC-A, le CNSA appelle au respect des textes régissant les...

RDC: dossier AFDC-A, le CNSA appelle au respect des textes régissant les partis politiques

Au cours d’une réunion entre Bahati Lukwebo autorité morale du regroupement politique Alliance des Fédéralistes pour la Démocratie et Alliés(AFDC-A) et le bureau du CNSA(Conseil National de suivi de l’Accord) à Kinshasa ce mercredi 17 juillet,  le CNSA a appelé les deux manches de l’AFDC-A à se conformer aux textes qui régissent les partis politiques en RDC enfin de revenir à la légalité et d’éviter les expériences malheureuses du passé dont le dédoublement des partis politiques.

« Il faut consolider les acquis de la démocratie en discutant avec toutes les parties prenantes afin de régler le problème du dédoublement des parti politiques sur base des textes et de la loi régissant les partis politiques en RDC ». A dit Olenga Nkoy président du CNSA a la sortie de cette réunion.

Pour sa part, Modeste Bahati Lukwebo a accusé le coordonnateur du FCC Néhémie Mwilanya de s’y mixer aux affaires interne de l’AFDC-A pour créer une rébellion au sein de cette plateforme politique « toute la population sait que c’est Néhémie Mwilanya qui pousse nos camarades à la rébellion, il n’a pas droit de s’interférer dans les affaires interne de l’AFDC-A ».

Bahati Lukwebo se dit être un homme de dialogue et disposé à accueillir la manche de ses membres qui se sont rangé derrière le FCC tout en les exhortant également de cesser à se faire manipuler et de revenir à la raison

« Nous ne voulons pas que la République revienne encore aux événements du passé notamment en ce qui concerne le dédoublement des partis politiques. Les discussions vont se poursuivre avec les membres de l’AFDC-A en conflit en fin que sur base des textes qui régissent les partis politique tous reviennent à la légalité» a déclaré Valentin Vangi rapporteur du CNSA. Il promet que le FCC sera également entendu prochainement.

Pour rappel, Bahati Lukwebo autorité morale de l’AFDC-A  a été suspendu puis radier du Front Commun Pour le Congo FCC après avoir manifesté son intention de défier Alexis Thambwe Mwamba choix de Joseph Kabila à la présidence du sénat. Certains membres de son regroupement ont étés débaucher et se rangent derrière le FCC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom