Accueil Autres Lubumbashi : un Call Center pour les dénonciations de la corruption des...

Lubumbashi : un Call Center pour les dénonciations de la corruption des fonctionnaires de l’État bientôt mis en place

Capture d'écran

Très prochainement  une institution dénommée call center sera mise en place  pour les  dénonciations des cas des corruptions commis par les fonctionnaires de l’État. L’annonce a été faite ce lundi 7 octobre 2019 par le Directeur provincial de  l’observatoire de surveillance de la corruption  et de l’éthique professionnelle OSCEP en sigle Monsieur Tom Moma.

C’était au cours d’une matinée de sensibilisation de la société  Civile au cadre de la Société Civile  sur la participation citoyenne dans la lutte contre la corruption. Dans la pratique, Tom Moma explique que cette institution dénommée  call center servira a collecté  toutes les doléances de la population en rapport avec la corruption dans le secteur public.

Il pourra s’agir de cas de fraude, de la concussion, du népotisme  du  pantouflage, du trafic d’influence du harcèlement moral et même du harcèlement sexuel comme corruption. L’OSCEP insiste sur le fait que les dénonciations doivent être accompagnées des preuves. Cette institution mettra ses enquêteurs sur l’affaire enfin de vérifier et si les allégations  sont vraies. Et si elles s’avèrent véridiques un mécanisme  sera déclenché pour mettre à cette corruption  et punir les auteurs. Toutefois,  l’OSCEP travaillera en étroite collaboration avec la nouvelle agence de lutte  contre la corruption qui sera mis en place.

À noter que cette institution a été mise en place pour Servir d’interface entre l’État et la population  en vue  moraliser la vie dans  institutions publiques  à travers la vulgarisation du code de conduite  de l’agent de l’État.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom