RDC : écarter les généraux des fardc sous sanctions pour bénéficier l’aide militaire des USA

RDC : écarter les généraux des fardc sous sanctions pour bénéficier l’aide militaire des USA

L’armée congolaise ne peut espérer de l’aide militaire des USA tant que les généraux sous sanctions de l’ONU contrôlent encore les choses au sein de l’armée. Peter Pham, l’Envoyé spécial des Etats-Unis dans la région des Grands Lacs n’a pas mâcher les mots à ce sujet à la sortie de son entretien avec Félix Tshisekedi à Kinshasa mercredi 12 février 2020.

De l’aide militaire américaine, oui les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) en ont besoin pour résoudre les maux de l’insécurité qui secouent le pays et particulièrement dans les Kivu et en Ituri. L’émissaire américain s’est confié le mercredi à Kinshasa sur l’apport militaire des américains particulièrement dans les opérations contre les ADF.

Peter Pham, envoyé spécial des USA dans la région des grands lacs, a évoqué une fois de plus la question des sanctions internationales qui touchent quelques officiers congolais et qui empêchent son pays d’apporter son aide militaire en RDC et sa réponse était claire. « Malheureusement, nous sommes limités du point de vue militaire parce qu’il existe encore dans les rangs de l’armée des généraux qui sont sanctionnées soit par nous, soit par l’Union européenne soit par l’ONU. C’est difficile pour nous du point de vue légal de faire plus tant que ces personnes sont encore dans l’armée.» a martelé Peter Pham.

Voici les officiers des fardc touchés: le général Muhindo Akili Mundos, le Général Gabriel Amisi Kumba (Tango Four), le général John Numbi et le général François Olenga, ont été sanctionnés depuis 2018 par les Etats-Unis, l’ONU et l’Union Européenne. Les Etats-Unis les accusent d’avoir commis des atteintes aux droits humains, de commercialiser illégalement des permis d’exploitation forestière en République démocratique du Congo à la fin du régime de Joseph Kabila Kabange sans compter d’autres figures politiques.

Vu la recrudescence infernale de l’insécurité qui fait de plus en plus les morts à l’est de la RDC, l’aide américain s’avère capitale pour appuyer les fardc notamment sur le plan logistique et technique. Quoi qu’il en soit, même si le souci est de voir les fardc bénéficier de l’appui militaire des USA, mais tout dépend de la volonté politique du gouvernement et surtout de Félix Tshisekedi qui est défier en ce moment par une insécurité asymétrique au nord est de la RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *