Crise à l’UDPS : Jean Marck Kabund sera traduit en justice (porte parole UDPS)

Crise à l’UDPS : Jean Marck Kabund sera traduit en justice (porte parole UDPS)

Exigé de démissionner par les combattants et les cadres de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social UDPS. L’ultimatum lancé contre Jean-Marc Kabund président a.i du parti au pouvoir vient d’expirer sans succès et Paul Tshilumbu député national et porte parole du parti annonce que Kabund sera traduit à la cour de cassation bientôt.

Les cadres, députés nationaux et provinciaux de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) réunis au sein du collectif «Sauvons l’UDPS», exigeaient le retrait Jean Marc Kabund, des affaires du parti pour l’opacité et autres abus au sein du parti. L’ultimatum de 72 heures a expiré.

L’ultimatum a expiré Jean Marc Kabund n’a pas démissionné le temps d’appliquer l’Etat de droit. »Le mandat spécial qui a fait de Kabund président n’est pas au dessus des statut de L’UDPS. Parce qu’il n’a pas démissionné nous allons le faire traîné à la justice. C’est nous le prêcheur de l’Etat de droit, Nous n’allons pas passé à un affrontements de corps à corps, mais nous allons partir avec lui à la cour de cassation s’il a raison il restera à la tête du parti. » a martelé Paul Tshilumbu député national et porte parole de l’UDPS.

Professeur Paul Tshilumbu comme les autres cadres du parti Ils accusent également Kabund et kabuya de détournement de l’argent de cotisation du parti par les députés pour le fonctionnement de l’UDPS. La somme cotisée par les députés nationaux est évaluée à 192 mille dollars par an sans tenir compte des cotisations des ministres et députés provinciaux qui serait utilisées pour des objectifs privés entre Jean Marc Kabund et Kabuya secrétaire du parti.

Déterminé comme toujours, Jean-Marc Kabund a, dans un message filmé adressé aux militants de son parti ce 18 mars , a dénoncé un plan de déstabilisation de Félix Tshisekedi et de fragilisation de sa formation politique. » Nous sommes déjà au courant du dessein diabolique en gestation, de l’argent circule et une guerre sans merci semble être déclaréE contre l’Udps suite à nos déclaration de conserver le pouvoir le plus longtemps possible et les récentes mobilisation de masse au Stade de martyrs à Kinshasa, Kananga et Tshikapa ont été les éléments déclencheurs. Nos détracteurs ont reçu une mission de déstabiliser le président de la République en cherchant à fragiliser l’Udps, son appareil politique d’appui », a déclaré Jean-Marc Kabund.

C’est donc une série avec plein d’épisodes qui vient de prendre orps au sein de l’UDPS, en tout cas ce n’est plus contre les adversaires externes ni moins contre leurs partenaires du FCC, mais une bataille interne entre les membres du parti au pouvoir. Jean Marc Kabund n’a jamais été vaincu depuis son arrivé au parlement de l’UDPS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *