Ass-Nat: interdiction aux élus de l’UDPS de briguer le poste de Kabund au parlement

Ass-Nat: interdiction aux élus de l’UDPS de briguer le poste de Kabund au parlement

Les ambitions des élus qui envisageaient le poste de Kabund à l’Assemblée Nationale se rétrécissent sous peine d’être considéré pour traître. Dans une déclaration rendue publique ce jeudi 28 mai à Kinshasa, la présidence de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS/TSHISEKEDI) considère qu’il est inopportun de désigner un autre candidat parmi les députés nationaux élus sur sa liste, en remplacement de Jean-Marc Kabund-A-Kabund au poste du premier vice-président de l’Assemblée nationale.

Alors que Jean Marc Kabund président a.i de l’UDPS avait déjà digéré son départ sur la place publique  » je quitte ce poste la tête haute et sans compromission » après sa destitution au poste du premier vice président du parlement. Dans les coulisses, des élus du parti présidentiel envisageaient déjà comment prendre la chaise vide réservée à leur formation politique.

Dans la déclaration, l’UDPS précise qu’il ne désignera pas de remplaçant de Jean-Marc Kabund au poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, et prévient que « tout député national élu sur sa liste qui violerait cette résolution susmentionnée sera considéré comme ayant délibérément quitté le parti et, de ce fait, sera sanctionné conformément aux dispositions pertinentes de la constitution de la RDC et du règlement intérieur du parti », souligne la déclaration signée par Martin Kabuya secrétaire général du parti.

En ce qui concerne les relations avec leur partenaire du front commun pour le Congo FCC, qui a déchu son candidat au poste du premier vice président de l’assemblée nationale, le parti de Félix Tshisekedi note les agissements qui visent manifestement à freiner les efforts fournis par le Chef de l’Etat en vue de l’amélioration du bien-être de notre peuple longtemps plongé dans la misère « L’UDPS/Tshisekedi rappelle que depuis le début de la coalition CACH-FCC, elle fait face à plusieurs actes de provocation et de défiance de la part de son « partenaire ».

On rappelle que Jean-Marc Kabund-A-Kabund a été destitué au poste du premier vice-président de l’Assemblée nationale pendant la nuit du lundi 25 au mardi 26. À l’issue de vote de 315 députés nationaux,17 députés seulement étaient contre la déchéance et 289 ont dit oui en ejectant l’homme de l’UDPS de son poste et 9 seulement se sont abstenus.

Lire l’intégralité de dette déchéance ici:http://magazinelaguardia.info/2020/05/25/rdc-jean-marc-kabund-destitue-de-son-poste-du-premier-vice-president-de-lassemblee-nationale/