Albertine Kungwa, pionniére de la lutte contre les violences basées sur le genre au Tanganyika

Albertine Kungwa, pionniére de la  lutte contre  les violences basées sur le genre au Tanganyika

Albertine Kungwa lutte contre les violences basées sur les genres au Tanganyika. Dans son parcours venir en aide aux femmes victimes de violences est devenu une évidence au Tanganyika. Voilà pourquoi elle fait partie des femmes  primées en Juin dernier par l’union Africaine  pour son engagement dans la lutte contre les violences basées sur les genres.

La lutte d’Albertine Kungwa a pour objectif de transformer la souffrance en force chez les victimes de violences sexuelles ou basées sur le genre. Le programme de sa plate forme  Réseau des femmes au Tanganyika est construit autour de trois piliers complémentaires. Il s’agit dans un premier temps de l’aide psychologique afin de soutenir les victimes et les aider à dépasser leurs traumatismes. Ensuite, c’est un accompagnement socio-économique qui est mis en place avec pour objectif l’autonomisation des patientes en les aidant à trouver une activité́ génératrice de revenus ou en leur donnant accès à l’éducation ; à cela s’ajoute un soutien juridique pour les aider à obtenir justice.

Elle travaille avec un consortium de dix écoles des filles de Kalemie qui sont formées à rapporter des cas des violences basées sur le genre

« Nos équipes se rendent sur place pour parler avec la famille pour que la survivante soit bien acceptée à son retour. Il faut éviter à ces femmes de subir un double traumatisme, car quand elles rentrent dans leur communauté, elles peuvent être rejetées, explique-t-elle. Cette prise en charge est basée sur la personne que nous avons en face de nous, pour l’aider à se reconstruire et à retrouver sa dignité ».

Ces femmes sont déjà des leaders dans leur communauté, elles sont fortes malgré le fait qu’elles subissent toutes ces atrocités.

 

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!