Haut Katanga : la Covid -19 est son impact sur l’année scolaire 2020 2021

Haut Katanga : la Covid -19 est son impact sur l’année scolaire 2020 2021

L’année scolaire édition 2020 2021 a été jalonnée par des interruptions dues la Covid 19. Ce qui qui a occasionné un prolongement du calendrier scolaire dont la fin est souvent prévue le 2 juillet a été repoussé pour le mois de septembre. Entre le froid et l’oubli des matières, les responsables des écoles sont unanimes sur cette situation : la pandémie à corona virus.

Pour beaucoup des responsables, les deux  mois de confinement lié à la pandémie  ont été  à la base non seulement de la fracture dans la dispensation des matières mais  surtout du mauvais résultat enregistré cette année au sein des certaines écoles de Lubumbashi.

«  Pendant cette période d’interruption de cours,  les enfants ont oubliés toutes les notions apprise,  Il a fallu du temps pour  récupérés ceux qui sont doués lors de la  repris du chemin de l’école, mais les faibles ont  été sacrifié. » Explique Emile Tshowa préfet des études au collège saint François Xavier au Quartier Bel air. Et d’ajouter : « la pandémie n’est pas là pour arranger les choses, elle a beaucoup déranger l’avancement de la matière. Celui-ci a souligné que les enseignants ont tout  fait pour terminer les programmes en  organisant  les cours supplémentaires. « Nous  avons fait des évaluations, bientôt les finalistes vont passer leurs examens d’Etat, après évaluation, les résultats ne sont pas très bon contrairement aux  années précédente. » a encore expliqué  Emile Tshowa

Par ailleurs, le préfet des Etudes au collège saint François Xavier a dit que cette interruption a eu de l’impact sur les études des filles, non pas seulement qu’il a été difficile de  récupérés ces dernières, mais certaines d’entre elles ne sont plus rentré étudier.

Monsieur LUEHMBWE Floribert préfet des études au complexe scolaire nouvelle Jérusalem du même quartier cité ci haut,  a estimé  quant à lui que, les résultats de l’année scolaire 2020 2021  sont satisfaisant. Pour lui, La matière a été assimilée et acquise par les élèves. « L’année a été longue, les jours perdu par rapport au confinement suite au COVID 19 ont été récupérés et nous avions évolué normalement, et selon nos contrôle, les résultats est tel que chaque  enseignant a fini les programmes. Les résultats sur place montrent que la matière a été acquise. La réussite est estime à 90 pourcent ». dit-il encore.

Toutefois, il souligne d’autres difficultés rencontré suite au confinement il s’agit de l’oublie des notions apprise au mois de décembre par les enfants et le  climat froid du mois de juillet n’a pas aidé : « Nous avons tenus à la discipline, sinon certains enfants  restaient  à la maison à cause du froid, a renchéri LUEHMBWE.

Face à la difficulté liée au froid, le préfet Floribert a lancé un cri d’alarme aux autorités compétentes. L’année prochaine que l’Etat pense à réduire la durée de vacance de Décembre et celui du mois d’avril pour  permettre de clôturer au mois de juillet

Il faut retenir que les élèves finalistes vont affronter les épreuves des examens d’Etat ce lundi 30 Aout,  l’année scolaire édition 2020 2021 se clôture au début du mois de septembre prochain.

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!