Lubumbashi: les communautés optent pour une électrification décentralisée

Lubumbashi: les communautés optent pour une électrification décentralisée

La deuxième journée  des consultations provinciales de la Société Civile et des communautés locales   qu’organisent l’Observatoire d’Etudes et d’Appui à la Responsabilité Sociale et environnementale (OEARSE) en vue de l’élaboration d’une politique nationale politique énergétique ce jeudi 2 décembre a été très riche. Les participants qui représentent la population de la province du haut-Katanga ont levé plusieurs options pour une électrification rapide. C’est notamment une l’électrification décentralisée, interconnectée et aussi pour les énergies renouvelables qui sont durables, fiables et facile à déployer.

Pour arriver à  lever ces options, plusieurs sessions ont été à l’ordre du jour. C’est notamment, l’état de lieux de l’accès à l’énergie et différentes tailles d’ouvrages d’hydroélectriques. L’ingénieur  José Shako qui a facilité cette session  a interrogé le cadre légal sur  la politique énergétique. Une chose est sure, le cadre légal a démontré ses insuffisances dans la mesure où la législation congolaise n’aborde que la question d’électricité sans y inclure les autres sources d’énergies. Autre chose  c’est le faible transfert des compétences aux provinces et aux entités territoriales décentralisées dans ce domaine. Ceci impacte sur l’appropriation de la décentralisation énergétique par ces derniers.

Des participants ont été soumis à plusieurs exercices pour arriver a dégager une vision commune. « Nous avions essayé ensemble avec les participants de définir les différentes sources énergétiques  ainsi que l’approche de l’électrification  possible pour la RDC. C’est pourquoi ensemble avec les participants nous avions menés certaines activités pour susciter d’une part la  compréhension et l’inconvénient de différentes sources d’énergie ». A expliqué Freddy Kasongo secrétaire exécutif d’OEARSE.  Le but  est de trouver des solutions en vue   de permettre à la population d’avoir de l’électricité dans un court délai .Et d’ajouter : « c’est pourquoi ensemble avec les participants nous avons optés pour l’électrification décentralisée, interconnectée et  pour les énergies renouvelables qui sont durables, abordables et fiables.

Une autre question abordée était celle des sources énergétiques, leurs potentialités ainsi que les approches d’électrifications faciles et abordables. Parmi les sources  propre proposées, il y a eu de le solaires et  l’hydrauliques avec des mini barrages à faible cout. Freddy Kasongo estime que les sources qui ont été proposées  vont permettre à la RDC d’être électrifié contrairement à la vision centralisée actuelle   qui « n’a pas donné ses fruits jusqu’aujourd’hui parce que l’élite  a cherché a réaliser des projets qui jusque aujourd’hui 10 , 20  ans après  n’ont jamais vus le jour ».

Les participants se sont également livrée a un exercice  important, celui de savoir quel est le niveau d’électrification qu’ils désirent. La majorité a opté pour un niveau trois qui permet a un accès moyen à l’électricité avec la possibilité d’un développement à la base.

Il faut dire que la société civile et les communautés présentes à ces consultations  exigent une politique énergétique  claire  qui intègrera toutes les stratégies de développement de toutes les sources énergétiques disponible. ceci  en vue de permettre l’accès à tous les congolais à  une électricité  fiable, abordable , durable  tout en  respectant les droits des communautés et les droits de l’Homme

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!