Lubumbashi: sur cinq candidatures déposées à la clôture du BRTC hier, une seule affiche complète

Lubumbashi: sur cinq candidatures déposées à la clôture du BRTC hier,  une seule affiche complète

Alors qu’on se croirait en pleine campagne électorale ce weekend à Lubumbashi ou plusieurs militants des partis politiques ont inondés la ville accompagnant leurs leaders pour déposer les candidatures à la députation provinciale. Au BRTC (bureau de réception et de traitement des candidatures) Lubumbashi, une seule candidature est déclarée complète sur un total de cinq dossiers déposés à la clôture officielle de l’opération ce dimanche. Selon le président du BRTC, pour qu’une candidature soit déclarée complète, elle doit être conforme à la loi électorale et remplir toutes les conditions de fond et de forme exigées par la CENI.

Difficile pour les véhicules privés de se frayer un chemin ce dimanche 8 juillet sur l’avenue Kimbangu l’intervalle entre les avenues Mamayemo et Kapenda. Les alentours du bureau de la CENI haut Katanga qui loge le BRTC Lubumbashi est bondé des drapeaux et des sympathisants des partis politiques qui scandent des chansons en l’honneur des leurs potentiels candidats.

Dans l’enceinte, une longue file d’attente, des mandataires et candidats impatients avec des fardes contenant des dossiers des candidatures. Il est 14 heures, à l’intérieur, les membres du BRTC sont débordés, tout le monde veut être servi en premier. D’autres veulent même bruler certaines étapes pourvues qu’ils déposent leurs dossiers. C’est la course à la montre d’autant plus que l’opération se clôture officiellement dans deux heures.

Mais pourquoi avoir attendu les derniers moments pour venir déposer sa candidature, un monsieur au volant de sa jeep bloquée dans l’embouteillage créé par des milliers des militants des partis politiques venus accompagner leurs leaders parle de l’impréparation au sein des partis politiques. « La CENI leur a accordé 15 jours durant pour faire les choses calmement on passait par ici chaque jour c’était calme comme s’il n’y avait rien du tout mais regarder aujourd’hui ça c’est vraiment du n’importe quoi pour nos politiciens ».

la Guardia

Pendant ce temps d’autres mandataires viennent chercher quelques renseignements au BRTC pour compléter les dossiers et croient en une quelconque prolongation de l’opération par la CENI, alors que le communiqué de presse affiché à l’entrée indique clairement que l’opération se clôture ce dimanche à 16 heures sur toute l’étendue de la RDC. Ils disent rencontrer des difficultés avec la DGRAD (direction générale des recettes administratives et domaniales) en ce qui concerne l’octroi de la note de perception qui servira de preuve de payement, et aussi avec les banques qui ne fonctionnent pas le weekend pour payer la caution.

Lire aussi: Election en RDC: les candidats « les ouvriers de la dernière heure » qui ne facilitent pas la tâche a la CENI.

De son coté, Radjabu Kussy président du BRTC dit ne respecter que les consignes. « Dès qu’il est 16 heures, nous remettrons des jetons aux candidats et mandataires présents pour venir déposer les dossiers complets dans 48 heures soit ce lundi et mardi ».  Il dit se référer aux conclusions de la concertation de mise au point technique et opérationnelle tenue ce samedi 7 juillet à Kinshasa  entre le bureau de la plénière de la CENI et quelques acteurs politiques de la majorité et de l’opposition.

Plus d’une quarantaine des jetons ont étés remis aux mandataires des partis politiques présents a la clôture de l’opération pour qu’ils viennent régulariser leurs dossiers endéans 48 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *