RDC : le principe d’égalité des candidats dans les médias devra être pris en compte par la commission technique d’experts sur les élections

RDC : le principe d’égalité des candidats dans les médias devra être pris en compte par la commission technique d’experts sur les élections

L’IRDH et les chercheurs du Projet d’Application des droits civils et politiques (PAD-CIPO) ont dans une publication datée du 9 octobre dernier, formulé cette recommandation. Cette commission mis sur pied le 5 octobre dernier par la Ceni et les candidats présidents de la république devra en plus d’examiner les questions liées aux processus électorales s’étendre également au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC).

Pour l’IRDH, il s’agit de renforcer « la Commission technique de la CENI par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication CSAC en sigle, », ce faisant, ceci permettra « d’analyser et solutionner les cas de violation de la loi électorale. Celle-ci dans son article 33, insiste sur le principe d’égalité des candidats dans les médias publics, ainsi que la répartition équitable du temps de la parole et d’antenne lors de la campagne électorale. Diffusion.

De plus ceci évitera des dérives sur les médias publics, notamment lorsque les médias publics utilisent des propos injurieux, diffamatoires à l’endroit des certains candidats aux prochaines élections. L’article 35 de la loi même dispose que : « le CSAC peut «par une décision dument motivée et notifiée s’opposer à la diffusion d’une émission de la campagne électorale si les propos tenus sont injurieux, diffamatoires ou révèlent un manquement aux dispositions de la Constitution ou des lois ».

Il faut également dire que le CSAC pourra aussi appliquer l’article 36 de la loi électorale qui interdit « l’utilisation à des fins de propagande électorale des biens, des finances et du personnel de l’État, des établissements et organismes publics et des sociétés d’économie mixte ». Ceci pourra concerner, les gouverneurs ou ministres candidats.

Il faut rappeler que la « la Commission technique d’experts chargée d’examiner certaines questions techniques liées au processus électoral », a pour but d’étudier, outre la problématique de la machine à voter et du nettoyage du fichier électoral, les questions relatives a : Le principe d’égalité des candidats dans les médias ; la campagne précoce ; et l’usage des moyens publics au profit de certains candidats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *