Tanganyka: vives tensions à l’Université de Kalemie

Tanganyka: vives tensions à l’Université de Kalemie

 À la base , un acharnement tribal de la part du gouvernorat de la province du Tanganyka à l’endroit du  recteur de l’Université de Kalemie Kalunga Tshikala Victor. Le comité de gestion et  les étudiants de son institution  ont ce 25 octobre  dénoncé cette situation dans une protestation contre la décision  de l’autorité provinciale l’écartant des affaires. Un véritable duel tribal entre le gouvernement provincial et le comité de gestion de l’Unikal.

Dans une lettre du 19 octobre  et signée par le vice-gouverneur de la province du Tanganyka Ali Bin Omari Simukinje et adressée au ministre de l’enseignement supérieur et universitaire avec comme objet  »la situation tendue à l’Université de Kalemie » le gouvernement provincial parlait de la situation tendue entre le comité de gestion et le recteur qui venait d’être nommé sans tenir compte de l’équilibre géopolitique.

《… La désignation d’un recteur professeur associé serait incompatible vis-à-vis de son secrétaire académique qui, lui est professeur ordinaire. L’équilibre géopolitique n’ayant pas également été de mise lors de la désignation qui gonfle le quota d’un seul territoire de Kongolo, raflant à lui seul 3 sur 4 membres composant ce comité de gestion ; alors que la province compte 6 territoires…》a insisté Ali Bin Omari le vice-gouverneur du Tanganyika en suspendant ledit recteur.

Et le 20 octobre le comité de gestion contredit et rejette en considérant que la lettre du vice-gouverneur ne répondait pas aux normes académiques a cet effet, adresse à leur tour une lettre avec comme objet  » la situation très calme à l’Unikal » tout en retournant le vice-gouverneur de sa chaise politique.
《… La gestion d’un établissement de l’enseignement supérieur et universitaire n’est pas soumise aux considérations ethniques ou tribale sous prétexte de l’équilibre géopolitique. Si non il y aurait promotion en grande par quota tribal de sorte qu’il ait le même nombre des professeurs, chef de travaux et assistants dans les tribus de la RDC. L’Université étant un haut lieu de savoir doit être à l’abri de ces colorations ethniques qu’on colle aux gestionnaires de peur que la science tombe aussi ba…》le comité de gestion de l’Unikal.

Ce 25 octobre la suspension des cours sur la décision qui serait venue du gouvernorat du Tanganyka pour l’application de sa décision mettant en écart le recteur Victor.
Le mouvement de protestations a été observé à Kalemie pour soutenir le recteur par les étudiants, tous uni comme un seul homme sorti dans la rue pour dire oui au recteur Kalunga Tshikala et au comité de gestion de leur université《 Gouverneur libère le comité de gestion l’Unikal est non politique.》


Le matin de ce vendredi 26 octobre la tension est toujours permanente certains étudiants manifestent la volonté de marcher contre l’attitude du gouvernement provincial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *