RDC: discours du nouveau président, l’IRDH recommande la réparation en faveur des victimes

RDC: discours du nouveau président, l’IRDH recommande la réparation en faveur des victimes

Dans son discours d’investiture, prononcé ce jeudi 24 Janvier 2019, le nouveau président de la RDC, Félix Antoine Tshisekedi a prôné la réconciliation, et le pardon, pour l’unité nationale.  Ayant reconnu le sacrifice consentis par des nombreux congolais morts lors des manifestations réclamant la tenue des élections ; lors de la cérémonie d’investiture, Felix Tshisekedi à demander à l’assistance, d’observer une minute de silence en mémoire de ces fils et filles du pays considérées comme des martyres.  Pour sa part, l’IRDH (Institut de recherche en droits humains) estime que ceux qui sont morts avaient payé le plus lourd tribut ;  de ce fait, ils recommandent, d’une part, une réparation globale, comme l’érection d’un monument ou d’une place publique reprenant une liste des noms des militants pour les droits et libertés, et, de l’autre, une réparation en faveur de leurs familles éprouvées.

A titre illustratif l’IRDH cite des animateurs d’ONG des droits de l’Homme comme Floribert CHEBEYA et Fidèle BAZANA ; des animateurs des mouvements citoyens comme Rossy MUKENDI, des simples citoyens comme Thérèse KAPANGALA et des fonctionnaires qu’il qualifie  courageux, à l’instar du magistrat Jacques MBUYI.

L’IRDH estime que cette approche marquerait la reconnaissance nationale de l’effort exceptionnel du peuple congolais à l’édification d’un Etat de droit et de la démocratie.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *