Indice de Perception de la corruption: la RDC gagne deux places

Indice de Perception de la corruption: la RDC gagne deux places

C’est le résultat du rapport de Transparency International 2018 dans le monde qui révèle que la RDC est 161 eme sur 180  pays évalués, soit un score  de 21%. Un progrès s’est réalisé par rapport à 2017, pour lequel la RDC était 166ème sur les 183 pays évalués.

Comme chaque année, ce rapport  fait la lumière sur la situation de la corruption dans le monde afin d’inciter les Etats à une meilleure gouvernance dans tous les secteurs de la vie nationale.

Pour la LICOCO (Ligue congolaise contre la corruption), Le score de 21% obtenu par la RDC reflète réellement le niveau de la corruption dans le pays. Elle estime que le niveau de corruption en RDC a poussé les électeurs à voter contre le régime Kabila dont on accusait n’avoir fournis beaucoup d’efforts pour éradiquer les pratiques de corruption.  «Ceci veut dire que la RDC est parmi les 20 pays les plus corrompus de la planète » précise Mr Ernest Mpararo, Secrétaire Exécutif de la LICOCO.

Pour  lui, en analysant le processus démocratique de la RDC, plusieurs cas de corruption ont été dénoncés par plusieurs candidats donnant raison aux analystes qui font un lien entre le processus démocratique d’un pays et le niveau de corruption qui s’y déroule. « Ceci permet de dire que les pratiques de corruption impactent énormément le processus démocratique dans plusieurs pays africains et plus particulièrement les pays dont les valeurs démocratiques sont faible ».

La Ligue Congolaise de lutte contre la Corruption(LICOCO), estime que les nouvelles autorités provenant des élections du 30 Décembre 2018 doivent prendre au sérieux les résultats du rapport d’Indice de Perception de la Corruption et fournir beaucoup d’efforts pour renverser la tendance.

La LICOCO estime que le combat contre la corruption devrait être une priorité pour le nouveau chef de l’Etat de la RDC, car elle prive les citoyens l’accès aux services sociaux de base de qualité, elle accentue la pauvreté, elle mine le processus démocratique et favorise les conflits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *