RDC: une pétition pour exiger la révision de la loi organique sur la CENI

RDC: une pétition pour exiger la révision de la loi organique sur la CENI

La nouvelle société civile du Congo a lancé depuis deux semaines une pétition pour demander aux députés nationaux la révision de la loi organique numéro 13/012 du 19 avril 2013 portant organisation et fonctionnement de la commission électorale nationale indépendante(CENI).

C’est au total 100 000 signatures qui sont attendus. D’après Mike Lameki secrétaire provincial de la nouvelle société civile congolaise(NSCC) au Lualaba, l’objectif est d’attiré l’attention des parlementaires nationaux pour qu’ils examinent certaines dispositions de la loi organique.

C’est par exemple le fait que le président du bureau de la CENI est en même temps président de l’assemblée plénière ce qui fait de lui juge et partie estime Mike Lameki.

Il cite également le déséquilibre au sein membres qui composent le bureau soit 13 dont six sont issus de la majorité parlementaire, quatre de l’opposition, et trois de la société civile. « Pour nous c’est un déséquilibre  non négligeable dans le fonctionnement de la CENI et cela  influe sur la prise des décisions »

La nouvelle société civile du Congo estime que le fait pour  les membres du bureau de la CENI d’être l’émanation des organisations politiques nuit à leur indépendance. « Ils reçoivent les injonctions de leurs responsables politiques et par conséquent ils ne peuvent pas être  indépendants. D’où l’importance de réviser la loi organique portant organisation et fonctionnement de la CENI »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *