Lubumbashi : 3 ONG recommandent au Chef de l’Etat l’application de la mesure sur les cachots illicites

Lubumbashi : 3 ONG recommandent au Chef de l’Etat l’application de la mesure sur les cachots illicites

Faisant suite à une situation qui a prévalu sur les Cités universitaires avec l’arrestation de 14 étudiants à l’ANR, ACAJ , HJDH et Justicia ASBL ont dans un communiqué de presse publié ce 20 décembre  constaté que malheureusement  les arrestations à l’ANR sont devenues monnaie courante et s’opèrent  même sur des litiges purement civils et n’ayant aucun lien avec la sureté interne et externe de l’Etat.

Et pourtant la fermeture des cachots illicites, parmi les premières mesures du Chef de l’Etat Felix Tshosekedi. Mais malheureusement semblent constater ces trois organisations signataires qu’elle n’est pas toujours d’application. C’est ainsi qu’elles recommandent au chef de L’Etat que cette mesure soit de stricte application : « veiller à ce que la mesure de suppression des cachots et autres lieux illites soit de stricte application. »

Dans le même communiqué, elles exigent également le remplacement du REDOC de l’ANR/Haut-Katanga qui selon elles , ne semble accrocher à l’ordre ancien des services de sécurité spécialisés dans les violations des droits humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *