Haut-Lomami : la demande de l’Assemblée provinciale au vice-gouverneur à présenter un budget est une entorse estime le Professeur Joseph Mudimbi

Haut-Lomami : la demande de l’Assemblée provinciale au vice-gouverneur à présenter un budget est une entorse estime le Professeur Joseph Mudimbi

L’Assemblée Provinciale du Haut-Lomami a hier lundi 30 décembre 2019  à l’occasion de la clôture de la session ordinaire donné mandat au vice-gouverneur qui assume l’intérim de présenter un budget provisoire pour l’exercice 2020 et  d’assurer l’intérim.  Ce budget sera  réajusté par la commission  économie et finance de cette institution.

Pour Mudimbi Joseph Professeur à la faculté des sciences sociales, département des sciences politiques et administratives à l’Université de Lubumbashi, cette démarche de l’Assemblée provinciale est une entorse à la loi. Le vice-gouverneur étant membre d’un gouvernement réputé démissionnaire ne peut en aucun cas poser des actes administratifs tels que proposer un budget. Il ne peut qu’assurer les affaires courantes. La proposition d’un budget relève d’un Gouvernement investi.

Cette situation est une entorse aussi parce que, le Gouverneur déchu de cette province n’a pas formalisé sa démission. « Selon le principe de parallélismes  de formes, le gouverneur ayant été élu  et investi par l’Assemblée Provinciale, mais nommé par le Président de la République, ce principe voudrait qu’après la déchéance, puis sa démission, qu’une notification de la présidence pour que sa démission soit entériner  ». Explique encore le Professeur Mudimbi. De ce fait, Le gouverneur du Haut-Lomami est seulement réputé démissionnaire  mais encore à la tête de sa province et ne peut qu’assurer les affaires courantes  sans poser des actes administratifs. Il est donc malveillant de la part de cette Assemblée d’investir en quelque sorte le vice-gouverneur.

Il a aussi rappelé que le vice-gouverneur n’est pas lui-même élu, il est désigné comme colistier par le gouverneur et de ce fait, la déchéance de l’un entraine la déchéance de l’autre. Chose que semble oubliée les députés provinciaux du Haut-Lomami.

En attendant, ce mardi 31 décembre, la Mairie de Kamina annonce le retour officiel du Gouverneur Lenge Marcel dans sa province  et appelle la population à l’accueillir comme tel. Alors que pour l’Assemblée Provinciale la page Lenge est déjà tournée, elle n’attend que l’organisation des élections par la commission électorale  nationale et  indépendante.

Lire aussi :Haut-Lomami : A quand la démission du gouverneur déchu ?

Joseph Mudimbi est revenu sur les déchéances qu’a connues certaines provinces dont notamment l’Ituri, Lomami , Sankuru et Lomami , pour lui, il s’agit plus d’une guerre de leadership au sein de la coalition FCC-CASH. Car les gouverneurs déchus  ne sont pas membre du FCC et que ce dernier voudrait avoir une main mise sur les provinces.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *