Lubumbashi: pour le CDHD et JUSTICIA Asbl, des innocents ont été arrêtés et mêlés dans le groupe de Bakata Katanga

Lubumbashi: pour le CDHD et JUSTICIA Asbl, des innocents ont été arrêtés et mêlés dans le groupe de Bakata Katanga

Le CDHD et JUSTICIA Asbl informent que d’autres personnes non concernées par le motif de l’attaque de la ville de Lubumbashi ont été mêlées au groupe de Bakata Katanga et de ce fait, arrêtées arbitrairement. Les deux ONG exigent leur libération immédiate.

C’est dans un communiqué de presse conjoint publié ce 29 avril 2021 que le Centre de Défense des Droits de l’Homme et Démocratie (CDHD) ainsi que JUSTICIA Asbl, deux organisations de promotion et de défense des droits humains basées à Lubumbashi, expriment leurs vives protestations au sujet des conditions d’arrestation ainsi que de traitement des personnes arrêtées dans les communes Ruashi et Annexe soupçonnées d’être des miliciens Bakata Katanga.

Pour le CDHD et Justicia Asbl, certaines personnes arrêtées ne seraient pas les Bakata Katanga contrairement à la sortie médiatique du 23 Avril 2021 du porte-parole de la 22e Région militaire des fardc dans le Haut Katanga.

« Des images d’une cruauté inacceptables contre ces personnes arrêtées ont été diffusées, certains étant ligotés et d’autres presque entièrement nues, ce qui démontre que ces personnes ont été victimes d’actes cruels, inhumains et dégradants. Le CDHD et JUSTICIA Asbl ont été informés que d’autres personnes non concernées par le motif de l’attaque de la ville de Lubumbashi ont été mêlées au groupe et de ce fait, arrêtées arbitrairement » a indiqué le communiqué conjoint.

Par ailleurs, le CDHD et JUSTICIA Asbl exigent « la libération immédiate et sans conditions de toutes les personnes qui ne sont pas directement concernées par les attaques bien déjouées par les services de sécurité ». a martelé CDHD et Justicia Asbl.

On rappelle que plus de 80 présumés miliciens Bakakata-Katanga ont étés arrêtés dans les communes de la Ruashi et Annexe avant d’être présentés à la presse par les fardc. Selon la 22 éme région militaire, ces miliciens appartiennent à Kyungu Mutanga alias Gédéon.

Lire le détail:http://magazinelaguardia.info/2021/04/23/lubumbashi-larmee-annonce-avoir-arrete-plus-de-80-miliciens-bakata-katanga/