Accueil Politique Machine à voter : la Société civile de Lubumbashi très sceptique

Machine à voter : la Société civile de Lubumbashi très sceptique

La Guardia

Pourquoi la commission nationale indépendante Ceni en sigle  tient à la machine à voter alors que toutes les parties prenantes ne sont pas d’accord de son utilisation ? Comment utiliser une machine électronique alors que la RDC connait des sérieux problèmes dû à l’approvisionnement en énergie électrique ?ces questions et tant d’autres ont été soulevées lors de la sensibilisation le mercredi dernier par la  Société Civile.

Cette sensibilisation à l’intention des différentes structures de la société civile a suscité beaucoup des questions sur le scrutin à venir. Maitre Timothée Mbuya de l’ASBL Justicia s’est interrogé sur le fait qu’un grand nombre des Congolais ne savent pas utiliser l’électronique et comment  dans les villages où il y a un grand nombre d’analphabètes  cette machine pourrait-elle être utilisé. Pour lui la machine à voter oui mais pas pour cette législature. Car tous doivent être convaincus de son utilisation et être capable de l’utiliser.

Gilbert Kyungu coordonnateur du réseau des radios communautaire du Katanga a rebondi sur cette question et estime que le fait que la population sera assistée lors de vote alors celui-ci est censé  être un secret.  Il a également soulevé une autre question sur l’authenticité des machines qui seront utilisé car pour lui les machines présentées ne seront pas les mêmes et il pense qu’il n’y a aucune garantie que ces machines ne soient pas trafiquées.

Madame Scolastique de CAFCO , s’est , elle  interrogée sur la crédibilité des résultats et comment peuvent-elles être crédible et qu’est ce qui se passera en cas des pannes  d’une machine lors du scrutin.

Cette imprimante à voter fait peur et la société civile de Lubumbashi espère qu’il y ait beaucoup des sensibilisations. « Nous pensons qu’il y a eu beaucoup d’interrogation par rapport à la machine à voter » , a dit maitre Kalwa coordonnateur du cadre de concertation du Katanga. Et d’ajouter : « voilà pourquoi nous demandons à la Ceni de faire un effort a plus de sensibilisation pour faire comprendre les autres parties prenantes et de trouver un consensus ;c’est grâce à ça que nous pouvons arriver à des élections apaisées. »

Les sensibilisateurs de la CENI Lubumbashi ont rassuré, la machine à voter n’est qu’une Imprimante à voter, elle sert à imprimer les bulletins et à compiler rapidement les résultats. Chaque bureau aura une machine de réserve qui servira en cas des pannes. De plus les données sont stockées dans un logiciel incorporé dans une carte mémoire. Malgré ces assurances, il faut dire que la société civile de Lubumbashi n’est pas assurée quant à l’utilisation de la machine à voter.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom