RDC : Le maintien des sanctions sur Shadary , le FCC dans la tourmente

RDC : Le maintien des sanctions sur Shadary , le FCC dans la tourmente

L’union européenne a reconduit ses sanctions aux 14 différentes personnalités congolaises au sein de la FARDC, ANR, et dans la politique dans un communiqué publié ce lundi 10 décembre 2018. C’est après l’échec de la demande de la levée des sanctions formulée par le conseil de paix et sécurité de l’union Africaine.

Un coup dur pour le FCC qui voit son candidat dans le collimateur de l’union Européenne et des États-Unis. Car lesdites sanctions consiste en une mesure imperméable des avoirs et de restriction des visas et d’autres avantage sur l’espace Schengen imposés par l’européenne aux personnalités de la RDC.

Le Camp Moise Katumbi se réjouit de la prolongation de cette mesure « maintien des sanctions est un nouveau carton jaune à la Kabilie ! C’est un soutien de l’union européenne au peuple congolais qui aspire à des vrais élections démocratiques. » A déclaré Olivier Kamitatu Etsu le directeur de cabinet de Moïse Katumbi

Le conseil de paix et sécurité CPS de l’union africaine introduisait une demande de levée des sanctions bandée par l’union européenne aux différentes personnalités congolaises et cette démarche n’a pas produit le positif.

Amisi Gabriel Kumba, Éric Ruhombere, Ilunga Kampete tous de la FARDC, Célestin Kanyama, Jon Numbi, Ferdinand Ilunga tous trois de la PNC, Roger Kibelisa, Kalev Mutomb de l’ANR, Delphin Kahimbi, Évariste Boshab, ancien ministre de l’Interieur et de la securité, Alex Kande Mupompa ancien gouverneur du Kasai central, Jean-Claude Kazembe ancien gouverneur de la province du Haut-Katanga, Lambert Mende ministre de la communication, Emannuel Ramazani Shadary candidat à la présidentielle pour le compte du front commun pour le Congo tous figurent sur la liste rouge des sanctions européenne jusqu’au 19 décembre 2019.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *