RDC: la campagne électorale doit se poursuivre estime IRDH

RDC: la campagne électorale doit se poursuivre estime IRDH

Les chercheurs du Projet d’Application des Droits Civils et Politiques (PAD-CIPO) de l’institut de Recherche en Droits Humains IRDH appellent la CENI à se conformer à la loi électorale de sa décision 050/CENI/BUR/18 du 20 décembre 2018 reportant le scrutin au 30 décembre 2018 afin de permettre aux candidats  de rester dans les esprits des électeurs.

L’article 28 de la loi électorale du 10 mars 2006 telle que modifiée à ce jour exige à ce que la campagne électorale s’achève vingt-quatre heures avant la date du scrutin. Cette disposition permet à l’électeur de garder frais à l’esprit le nom et l’image de son candidat, ainsi que le consigne de vote de son groupe politique.

《Estomper l’ambiance électorale risque de créer une atmosphère morose, démotiver des électeurs et faciliter des intimidations ou autres pratiques contraires aux intérêts de l’électeur.》estime l’institut de l’IRDH et précise que le repport du scrutin devrait s’accompagner de la prolongation de la période de la campagne électorale.

De ce qui précède, l’IRDH recommande à la CENI de compléter sa décision portant modification du calendrier électoral, avec une précision de taille portant prolongation de la période de campagne, conséquemment au report de la date de la tenue du scrutin avancé en une semaine de la date prévue dans le calendrier électorale.

Pour rappel le président de la CENI à rapporté les élection du 23 décembre 2018 pour le 30 du même moi sans tenir en confirmation de la fin de la campagne électorale sans prolongation. En réalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *