Tanganyika: 39 cas des cholera enregistrés dans les sites de déplacés

Tanganyika: 39 cas des cholera enregistrés dans les sites de déplacés

Il s’agit des  sites de Kaseke, Kaoma office,  Kankomba TSF, ainsi que Kalonda ; ou vivent  près de 25 000 personnes déplacées. Selon les autorités sanitaires du Tanganyika, c’est depuis le 15 mars, que plus de la moitié des cas de choléra enregistrés dans l’ensemble du territoire proviennent de ces  sites de déplacés. Ils affirment que 70 % des malades arrivent au centre de prise en charge dans un état critique de la maladie soit en phase de déshydratation sévère.

D’après les spécialistes, le manque d’hygiène et la consommation de l’eau non potable seraient à la base de cette épidémie. Le Territoire de Kalemie compte 12 sites de déplacés abritant près de 72 620 personnes. Cependant, moins de 35% de ces sites sont couverts par des activités humanitaires en cours dans le secteur de l’eau, hygiène et assainissement.

D’après la note d’information  humanitaire de OCHA, d’ici le 30 mars 2019, les déplacés des sites précités n’auront plus accès à l’eau potable, parce que le projet que mène la Croix rouge du Congo dans le transport de l’eau, sur financement du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), arrive à son terme.

OCHA signale également qu’après cette date, seule l’ONG Oxfam poursuivra la fourniture de l’eau dans le site de Kalunga au profit de quelque 19 500 déplacés pour quelques semaines.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *