Lualaba : soulèvement des ex agents de l’entreprise KCC

Lualaba : soulèvement des ex agents de l’entreprise KCC

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est l’annonce faite le lundi 15  Avril de la reprise de l’exportation et vente du cobalt; et aussi le recrutement des nouveaux agents amorcée par KCC alors que selon ces ex agents, l’employeur leur avaient rassuré  lors de leur mise en congé technique qu’il fairait appel  à eu une fois  que cette mesure de suspension de l’exportation du cobalt sera levée. Des ex agents employés de l’entreprise KCC (Kamoto Copper Company) ont érigés des barricades empêchant ainsi tout entrée et sortie vers les installations de cette entreprise.

Selon un employé de KCC qui n’a pas pu accéder à son lieu de travail, les activités tourneraient au ralenti sur les sites de l’entreprise depuis ce matin. « Aucune entrée ni sortie, ceux qui ont travaillé la nuit ne savent pas rentrer à la maison et ceux qui devaient y entrer le matin n’ont pas pu »

Depuis tôt le matin de ce jeudi, ces ex agents expriment leur mécontentement face à cette situation qu’ils qualifient d’injuste. Une délégation composée du ministre provincial de l’intérieur et du maire de la ville s’y est rendu pour se s’imprégner de la situation.

Pour rappel, c’est au début du dernier trimestre 2018, que l’entreprise KCC avait annoncé  la suspension temporaire de l’exportation et la vente du cobalt suite  à la présence de l’uranium détectée dans l’hydroxyde de cobalt à des concentrations dépassant les valeurs acceptables limite autorisée pour l’exportation de ce  produit par le biais des principaux ports africains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *