Accueil La une Lubumbashi : Justicia ASBL lance une pétition  pour dire non à personnes soupçonnées...

Lubumbashi : Justicia ASBL lance une pétition  pour dire non à personnes soupçonnées de corruption au sein du prochain Gouvernement

 Lancée par Justicia ASBL, cette pétition vise à interdire  à toute personne sur laquelle pèse des soupçons de corruptions, de détournement des deniers public ou autre d’accéder à des postes ministériels ou à des responsabilités  au sein des services de l’État.

Pour  cette ONG de défense de Droits de l’Homme, la RDC a, connue depuis plusieurs   années une situation difficile,  meurtrie, pillée, méprisée et abandonnée à son triste sort. L’ONG cite le fait que différents rapports rédigés par des institutions de renom, notamment Bloomberg, Carter Center, Human Rights Watch, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, l’Assemblée nationale congolaise qui  ont révélé des systèmes de détournement des fonds publics ayant été à la base de la misère des Congolais.

Ainsi pour que le pays se relance Justicia ASBL pense  qu’il faut des nouvelles bases. «  En vue de relancer la reconstruction du pays sur des nouvelles bases et considérant les sanctions imposées par les États-Unis et l’Union européenne à certains dirigeants congolais, nous vous recommandons de ne pas reprendre à des postes ministériels ou de responsabilité au sein des services de l’État, toute personne sur qui pèsent des soupçons de corruption, de détournement des deniers publics, de fraude, de pillage et de violation manifeste des droits de l’homme ou d’entrave à la bonne marche de la démocratie. » Explique l’ONG.

Pour Justicia ASBL, toute personne qui signerait la pétition manifesterait son soutien à la lutte contre les anti valeurs, qui est  selon l’ONG le  cheval de bataille du Chef de l’État.

Lancée depuis dimanche  dernier sur internet, déjà une cinquantaine de personne l’ont déjà signée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom