Accueil Droits des femmes Lubumbashi : Aimée Manyong plaide pour la production d’un édit qui renforce...

Lubumbashi : Aimée Manyong plaide pour la production d’un édit qui renforce la Parité

Aimée Manyong

Dans un plaidoyer pour une participation paritaire des femmes dans les instances de prise de décision et leur alignement sur les listes de candidatures lors des prochains scrutins dans le Haut-Katanga, Aimée Manyong une activiste du genre  de Lubumbashi, recommande à l’Assemblée Provinciale du Haut-Katanga produire des édits  qui vont conférer à l’article 14 de la constitution de république le caractère contraignant  quant au respect de la parité.

Il s’agirait pour les députés provinciaux  de renforcer la notion du genre notamment dans le respect de la parité lors de l’alignement des candidats sur les listes électorales.  Ça sera aussi une occasion de renforcer le respect de la parité dans la loi électorale  grâce à ces mesures d’application assorties des sanctions. Dans sa note de plaidoyer, elle pense également que pour y arriver, l’Assemblée provinciale devrait avoir plus des femmes à la tête des commissions et autres missions parlementaires.

Ces édits devront également règlementer la représentativité au sein du gouvernement provincial.  Ainsi, le gouvernement provincial devra tenir  compte de la parité dans les nominations des ministres et commissaires au sein du gouvernement provincial. Cette  prise en compte de la parité devra s’étendre même dans la constitution des cabinets et autres  nominations et affectations qui relèvent de la compétence provinciale.

Grace à cet édit, les secrétariats des Parties politiques  pourront proposer plus des femmes sur les listes des candidatures lors de propositions à  des différentes  nominations. Mais surtout, d’aligner les femmes sur des listes paritaires  des candidatures lors des prochains scrutins.  Elle recommande en plus aux partis Politiques à revoir le statut des femmes au sein des partis politiques et surtout mener des activités de formation et de  promotion de la femme au sein des partis politique.

Il faut dire qu’en date du 28 mai dernier, Aimée Manyong avait initié une marche de plaidoyer pour la prise en compte de la parité avec les femmes de la Société Civile .une marche sanctionnée par le dépôt d’un mémorandum au bureau de l’Assemblée Provinciale et aussi auprès du Gouverneur de la Province.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom