Accueil Economie Lubumbashi : 15 ONG saisissent le Chef de l’État sur la mise...

Lubumbashi : 15 ONG saisissent le Chef de l’État sur la mise en œuvre de l’ITIE

La Guardia

Préoccupées par la mise en œuvre du  processus Initiative pour la transparence des industries extractives ITIE  en sigle dans le pays, les organisations de la Société Civile du Haut-Katanga impliquées dans la mise en œuvre du processus viennent de saisir le Président de la République Démocratique du Congo.

Ces 15 ONG parmi elles, ACIDH, Asadho Katanga, Ganve, RRN et Sadri estiment dans un memorandum adressé au Chef de l’État le 10 juin 2019  que, la gouvernance ne semble pas  se conformer aux règles de base de l’ITIE. De plus, elles pensent  que la RDC n’a pas fait assez des progrès pour satisfaire à l’exigence 1.4 qui traite de la création  et du fonctionnement du Groupe Multipartite et que des éléments importants de l’exigence sont resté en suspens ce qui fait que l’objectif général n’est pas atteint.

Ces ONG soutiennent  que le fait que le pays n’est pas doté des textes de gouvernance adaptés et d’un Coordonnateur recruté conformément à la Norme ITIE depuis près de deux ans, est l’un de problème majeur.  Elles croient  que cela risque de peser lourd lors de la validation finale. « Si la RDC ne fait pas de progrès sur cette exigence, elle ne sera pas par principe validé comme conforme à l’ITIE quel que soit les progrès enregistrés sur les autres exigences ».  Disent-elles dans leur memorandum.

Ainsi, ces organisations sollicitent l’implication personnelle du Président de la République pour faire signer en toute urgence le Projet de Décret portant création et fonctionnement de l’ITIE en RDC en souffrance auprès du Cabinet du Premier Ministre. Elles souhaitent également que le pays fasse diligence pour  recruter le nouveau Coordonnateur de l’ITIE conformément à l’esprit de la Norme ITIE et standards en matière de concurrence, et cela avant la fin du processus de validation en cours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom