RDC : les dérapages des militants de Lamuka jugés d’inacceptables

RDC : les dérapages des militants de Lamuka jugés d’inacceptables

La police Nationale Congolaise a déploré les incidents survenus avant et après le meeting tenu par l’un de leader de la coalition Lamuka, Jean-Pierre Bemba à la place Sainte Thérèse de Ndjili .  Certains militants se sont livrés à des actes de vandalisme. Pour Jean-Claude Katende, un activiste de droits de l’Homme, ces dérapages sont inacceptables ;

« Les dérapages des militants de Lamuka, après le meeting d’hier, ne contribuent pas à la consolidation d’un État de droit. Dit Jean-Claude Katende dans un Tweet.  « Inacceptable. » Conclut-il. D’autres voix ont également dénoncé les nombreux dérapages qui ont émaillé le meeting de Jean-Pierre Bemba leader de Lamuka.

Il faut dire que la police a dénoncé la tentative de détruire les chantiers dédiés à la construction des sauts de mouton sur le boulevard Lumumba. D’autres dégâts ont été déplorés dont 5 policiers blessés, 4 véhicules de la police endommagées, attaque de plusieurs véhicules des particuliers, le sous commissariat de  Sonapangu du quartier 2 Ndjili pillé, l’écran géant Orange/Bracongo détruit à la place Sainte Thérèse  ainsi que les matériels de la kermesse de la place Sainte Thérèse emportés.

Du côté de Lamuka, l’on déplore plusieurs blessés dont 2 personnes grièvement blessées  suite à la répression violentes de la marche des militants de Lamuka Police .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *