RDC : imbroglio au FCC sur la désignation du candidat président du sénat

RDC : imbroglio au FCC sur la désignation du candidat président du sénat

Alors que  l’autorité morale du FCC (Front commun pour le Congo), Joseph Kabila venait de désigné Alexis Thambwe Mwamba comme le ticket de cette plateforme politique a la présidence de la chambre haute du parlement ; Le regroupement politique AFDC-A (Alliance des forces démocratiques du Congo et alliés) membre du FCC, a à son tour, désigné Modeste Bahati Lukwebo comme candidat au même poste (du président du Sénat).

Du côté  de l’AFDC-A, on brandit comme raisons les termes de son mémorandum adressé à l’autorité morale du FCC dans lequel il revendiquait  la présidence du sénat au motif qu’il est le premier regroupement politique au sein du FCC avec 109 élus.

Dans un communiqué publié mardi, l’AFDC-A  dit que c’est pour  l’intérêt du FCC que le choix est porté sur Bahati Lukwebo a la présidence du sénat.

Pour sa part le porte-parole du FCC Néhémie Wilanya, avait affirmé un peu plutôt le même mardi que le choix de Alexis Thambwe mwamba, mettrait  à mal le forcing opéré par l’ AFDC- qui avait proposé notamment son leader, Modeste Bahati Lukwebo.

Pour rappel Modeste Bahati, avait fait plusieurs forcings pour pousser Joseph Kabila dont le PPRD a déjà la primature et la présidence de l’assemblée nationale, à réserver la présidence du Sénat à son regroupement AFDC-A.

Ancien ministre d’État en charge de la Justice, Thambwe Mwamba est un fidèle de Kabila. Il a été un acteur majeur de l’ancienne Majorité présidentielle pendant les différentes négociations avant l’alternance à la tête du pays. Il a été également au cœur du système ayant permis de mettre hors-jeu des opposants comme Moïse Katumbi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *