Lubumbashi:des nouvelles victimes des Bakata Katanga , un policier tué et plusieurs blessés

Lubumbashi:des  nouvelles victimes  des Bakata Katanga ,  un policier tué et plusieurs blessés

Un groupe des indépendantistes Bakata Katanga  fait encore des victimes dans la ville de Lubumbashi. Un policier a été tué au quartier  Kasapa dimanche 21 Juillet 2019.

Des tirs nourris ont été entendu la nuit de ce dimanche au quartier dit Marché Moïse non loin de la prison centrale  de Kasapa à Lubumbashi. Selon le bourgmestre de la commune Annexe, Remy Musense , les assaillants seraient des indépendantistes Bakata Katanga. Les policiers ont riposté. Le bilan fait état d’un policier tué et quelques blessés, indique l’autorité communale. Le centre de coordination des opérations dirigé par la 22e région militaire  a  renforcé la présence militaire dans le quartier Kasapa. Le bourgmestre Remy Musense rassure la population de sa juridiction, l’armé a rétabli la sécurité et la population vaque paisiblement à ses occupations.

La dernière attaque du groupe Bakata Katanga dans la périphérie de la ville de Lubumbashi a eu lieu le 11 juillet dernier, jour mémorable de la déclaration de l’indépendance du Katanga en 1960. Cet affrontement avait fait deux morts, un policier et un militaire selon l’armée mais l’ONG Justice Asbl basée à Lubumbashi dressait un bilan d’une dizaine des morts, principalement des assaillants.

Qui sont les Bakata Katanga ?

Des sources à la société civile du Haut-Katanga indiquent que depuis plus d’une année, des groupuscules dit Bakata Katanga font des incursions  dans les quartiers périphériques de la ville de Lubumbashi, la deuxième ville de la RDC. Ils sont constitués des jeunes. Selon ces sources, être Bakata Katanga serait devenu un courant pour celui qui se sent frustré par le système de gestion dans le pays.

Du coté de l’armé, les Bakata Katanga sont des dissidents de l’ancien chef de guerre Kyungu Mutanga Gédéon. Condamné à mort en 2009 pour crime de guerre et crime contre l’humanité, ce dernier s’était évadé en 2013 et trois ans plus tard, il  s’était rendu aux autorités  provinciales de l’ancien Régime de Joseph Kabila. Et depuis l’année 2016, Kyungu Mutanga Gédéon occupe une villa au quartier résidentiel Golf de Lubumbashi. Les sources militaires renseignent que certains membres de ces groupuscules Bakata Katanga ont toujours accusés leur ancien chef Kyungu Gédéon d’avoir été le seul à  bénéficier des faveurs du gouvernement de la RDC. Que ce soit du coté de l’armée que de la société  civile , toutes les sources affirment aujourd’hui ces groupuscules des indépendantistes  Bakata Katanga n’ont pas de leader.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *