Accueil Economie RDC :OEARSE dit Stop au projet INGA 3

RDC :OEARSE dit Stop au projet INGA 3

Capture d' Ecran

L’observatoire d’études et d’appui à la responsabilité sociétale et environnementale OEARSE dit STOP au projet INGA 3 et recommande au président de la République de commanditer une évaluation environnementale stratégique préalable du projet et des autres phases du grand Inga avant tout engagement. Elle demande que l’orientation du programme de développement énergétique tienne compte de l’équilibre entre le besoin interne et les enjeux géostratégiques du potentiel, des menaces sur le potentiel et des questions  de l’impact social et environnemental sur les communautés.

Dans un mémo adressé au président de la République, l’OEARSE relève que depuis son investiture, le projet Inga 3 figure parmi les priorités de l’agenda diplomatique énergétique en interne comme à l’externe. Elle note que cette question a figuré au menu  des échanges à Washington, en Ethiopie et à Malabo  où un accord de principe sur le financement d’Inga 3 serait arraché et réaffirmé lors de la récente visite du président de la Banque africaine de développement.

Cette ONG rappelle au président de la République, en sa qualité de garant des lois nationales, de commanditer à l’agence congolaise de l’environnement  une évaluation environnementale stratégique. Cette évaluation a pour objet l’examen systématique des conséquences environnementales d’une politique, d’un plan ou d’un programme élaboré par l’Etat.  Pour OEARSE, cet exercice permettra aux institutions du pays et à la population d’avoir au stade de la planification, une idée sur l’incidence prévisible du projet Inga 3 sur l’environnement.

OEARSE indique que Inga 3 et grand Inga  pourraient impacter les communautés et les moyens de leur subsistance par des possibilités d’interconnexion avec les probables clients dudit projet. Elle souligne également l’incident probable du changement climatique et la pression du déboisement et de l’industrie minière sur la source du fleuve Congo au sud du pays, et l’incident probable du transfèrement des eaux de la rivière Ubangi vers le lac Tchad sur le débit du fleuve Congo qui alimente Inga 1 et 2 et éventuellement le Grand Inga.

C’est dans cette optique que cette ONG dit Stop Inga 3 et demande au président de la République d’arrêter  toute initiative allant dans le sens de faire la promotion du projet Inga 3 et Grand Inga jusqu’à la réalisation préalable d’une évaluation environnementale stratégique. Elle suggère l’ouverture d’un cadre d’échange ou les filles et fils de la RDC discuterons de façon spécifique  sur le projet Inga 3.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom