Accueil Education Bukama : les enseignants décrient la discrimination salariale et donne un...

Bukama : les enseignants décrient la discrimination salariale et donne un ultimatum de 5 jours au gouvernement

Photo/ Guardia

 Les enseignants de la province du Haut-Lomami et plus précisément de Bukama donnent un ultimatum de 5 jours au gouvernement pour amorcer la grève. Pour cause, ils dénoncent la discrimination salariale dont ils sont victimes.

Dans un mémo adressé au gouvernement provinciale du Haut-Lomami, ils dénoncent le fait que leur salaire sur les nouveaux listes de paie  ne correspond pas à ce qui avait été annoncé.  Pour eux un enseignant devait toucher 410 000 francs congolais et plus  selon les échelons et les grades. Mais à la surprise générale leur salaire n’a été majoré que de 39 000 francs congolais.

Ces enseignants ne comprennent pas d’où pourraient venir cette différence alors que tous font le même métier que leurs collègues qui vivent dans les villes.

Ainsi, ils  lancent un ultimatum au gouvernement, d’ici le 21 novembre, ils entameront un mouvement de grève et cela jusqu’à ce que leurs revendications soient pris en compte.

Du côté des parents, ils craignent que leurs enfants à peine commence les cours se voient obliger d’arrêté. Alors que l’initiative a permis un prêt de 80 % de cette ville d’aller à l’école.

Il faut dire que les enseignants de Bukama ne sont pas les seuls à dénoncer cette disparité de salaire, les enseignants de Mukambo et ceux de Kupushi ont déjà manifesté contre cette discrimination.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom