Haut-Katanga : toutes les alertes au coronavirus sont fausses [Ministre provincial de la Santé]

Haut-Katanga : toutes les alertes au coronavirus sont fausses [Ministre provincial de la Santé]

Depuis plus de deux semaines, la ville de Lubumbashi si pas la province du Haut-Katanga vit réellement dans la Psychose de l’épidémie du coronavirus qui se vit en Chine. Plusieurs alertes ont fait état des Chinois malades dans différents coins de la province. Le Ministre Provincial de la santé rassure, jusque-là il n’y a aucun cas du coronavirus.

Le dernier cas en date qui a fait peur aux lushois, est les corps sans vie des  3 citoyens chinois à la morgue des cliniques universitaires. Mais surtout la présence des Chinois portant des masques des protections. Chacun y allé de son commentaire. « Le coronavirus «  est déjà à Lubumbashi  pouvait-on lire dans les réseaux sociaux. Certains allants jusqu’à accuser les autorités de caché ce fait aux citoyens.

Par exemple jean Claude Muyambo un politicien et un ancien bâtonnier  confirmait ceci sur son Twitter : «  je confirme que l ‘un des Chinois qui est mort, dont le corps a été amené aux cliniques universitaires, n’est pas mort par accident ! C’est une mort suspecte. Ainsi donc, je demande à la population d’être prudente et vigilante !  » Des propos qui n’ont pas manqué  faire monter la panique dans la chef de la population.

Pour le Ministre Provincial de la santé, le docteur Joseph Nsambi, jusque-là il n’y a aucun cas de cette maladie ni à Lubumbashi ni sur l’ensemble du pays. « Vous avez entendu des alertes venant de Kambove, Fungurume ou encore Lubumbashi, aucun cas n’a été détecté  sur l’étendu de notre pays et même au niveau du haut-Katanga aucun cas  n’a été détecté jusque.  Affirme ce dernier sur Kyondo Mobile. Et de rassurer : « nous travaillons en synergie avec tout le monde et nous demandons à la population d’être calme ».

Il faut dire que cette maladie fait peur aux congolais en général, qui craignent que si l’épidémie arrive au pays, elle fauchera surement des milliers des vies compte tenue de la situation sanitaire qui y prévaut.

Toutefois, faut-il douter des affirmations des autorités sur cette question sanitaire. Que y gagneront-ils en affirmant le contraire car il faut le dire, ils ne sont pas immunisés eux aussi.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *