Accueil Politique RDC: suspension du général Kahimbi, pour les USA ce n’est pas encore...

RDC: suspension du général Kahimbi, pour les USA ce n’est pas encore fini avec les proches de Joseph Kabila

Comme les autres organisations qui ont salué la suspension du général Delphin Kahimbi chef d’état-major général adjoint en charge des renseignements des forces armées congolaises pour les atrocités dont il serait auteur pendant le pouvoir de Joseph Kabila. L’ambassadeur des USA Mike Hammer souhaite encore voir d’autres qui ont commis les violations sous le régime passé répondent de leurs actes.

Une des personnalités influentes du régime de Joseph Kabila visées par des sanctions euro américain pour entrave à l’exercice démocratique avant la tenue des élections et autres violations. Delphin Kahimbi suspendu de ses fonctions et cela jusqu’à nouvel ordre pour des fautes graves. Il serait déjà dans le collimateur des enquêtes au sein des FARDC pour des raisons qui sont encore secrètes jusqu’à nos jours et d’ailleurs il a été récemment interdit de quitter le pays pour l’Afrique du Sud.

Quand la nouvelle de la  suspension du général contesté a été révélée, Mike Hummer ambassadeur des USA en RDC via son compte Twitter n’avait pas hésité à saluer cette décision de suspension d’une des personnalités proches de l’ancien président congolais « Comme nous l’avons déclaré constamment, ceux qui sont corrompus, commettent des violations des droits de l’homme ou qui perturbent le processus démocratique doivent être tenus pour responsables », a-t-il dit Mike Hammer.

Cette déclaration comme les autres qui visent les proches de l’ancien régime ne sont pas toujours digérées dans leur camp. Quoi qu’il en soit, en attendant le verdict, le général Mandiangu prend les commandes à titre intérimaire dans les renseignements militaires des FARDC au lieu et place du suspendu général Kahimbi Delphin.

Dans un tweet ce vendredi 28 février, les FARDC ont confirmé qu’il s’agit d’une action administrative externe ne peut souffrir à ce stade. « Une action administrative et judiciaire a été engagée à l’encontre du général Delphin Kahimbi, chef du renseignement militaire des FARDC. Il s’agit d’une procédure interne ne devant souffrir d’aucune ingérence ni gesticulation externe ».

Il faut dire du côté du FCC , Francine Muyumba une   sénatrice  estime qu’il s’agit là d’une influence étrangère : »influence étrangère est l’un des plus funestes ennemies ». Lit-on sur son Twitter.

Dernièrement à Kinshasa pendant son séjour en RDC Péter Pham l’œil des USA dans la région de grands-lacs a conditionné l’appui militaire américain à l’armée congolaise par l’éloignement du circuit sécuritaire des personnages faisant objet des sanctions de son pays les USA et l’Union Européenne comme générale Gabriel Amisi et Kaniama. Lire le détail ici : 👇http://magazinelaguardia.info/2020/02/13/rdc-ecarter-les-generaux-des-fardc-sous-sanctions-pour-beneficier-laide-militaire-des-usa/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom