Accueil Autres Haut-Lomami : la société civile dénonce des tracasseries policières à Bukama

Haut-Lomami : la société civile dénonce des tracasseries policières à Bukama

Le cadre de concertation de la société civile de Bukama dénonce les tracasseries instaurée au niveau du pont nouvellement construit ainsi que de multiples barrières érigées dans le territoire.

Selon  Augustin Monga Umuoneka coordonnateur de la société Civile pour passer par le pont Bundwe nouvellement réhabiliter les vélos et les motos paient 1000 francs à chaque passage.de plus, des nombreuses autres barrières  sont érigés à travers le territoire explique-t-il.

Il explique également, que les camionneurs doivent débourser 250 000 francs congolais pour le transbordement de leurs marchandises.  Car pour les obliger à respecter le tonnage, un système  a été instauré au niveau du pont pour transborder les marchandises excédantes.

Contacter, l’administrateur du territoire ai Tridon Lenge  wa Kyondwa  aucun frais n’est imposé au niveau du pont Bundwe ; «  c’est sont des pratiques nous décourageons », A-t-il expliqué. Au sujet des barrages érigés un peu partout sur le territoire,  l’administrateur assure qu’il n’y a pas depuis un bon moment.

S’agissant de 250 milles que déboursent les camionneurs, il explique que c’est un arrogamment entre la fédération des entreprises du Congo FEC en sigle et l’office des Routes en vue de protéger  ce pont. Cet argent dit-il n’entre pas dans la caisse du territoire, il sert à payer es manutentionnaires ainsi que le conducteur du véhicule qui sert au transbordement.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom